/opinion/columnists
Navigation

Le Canular

Coup d'oeil sur cet article

Carlos Leitao a déposé son budget le 28 mars. Il aurait dû choisir le 1er avril tant son budget de «l’espoir retrouvé» ressemble à une mauvaise blague.

Le gouvernement Couillard a fièrement annoncé une réduction de 55 $ de l’impôt des particuliers. Mais ce débordement­­ de générosité n’est qu’une astuce de marketing politique. Certes, la mesure représente un manque à gagner pour l’État de 270 millions $.

Cadeau

Mais le ministre des Finances a omis de préciser que son «cadeau» représente­­ à peine 0,8 % de l’impôt des particuliers, et 0,3 % de ses revenus consolidés. Il oublie également d’indiquer que, même si les taux d’imposition restent inchangés, les revenus provenant de l’impôt des particuliers augmenteront de 3 % en 2017-2018, et de 4,2 % l’année suivante. En deux ans, c’est 2,1 G$ supplémentaires que les travailleurs enverront à Québec.

Quant aux taxes à la consommation et aux droits et permis, ils augmenteront respectivement de 2,6 % et de 11,5 % l’an prochain, et de 2 % et 3 % dans deux ans. En deux ans, c’est presque 1 G$ de plus que le fisc prendra dans nos poches.

Modeste

Québec a également aboli la contribution santé. Or, bien que le coût de cette mesure s’élève à 700 millions, elle ne représente que 0,6 % de ses revenus­­ consolidés, lesquels sont en hausse de 3,7 %. En regard des montants amassés, cet allègement du fardeau fiscal reste donc bien modeste.

En revanche, les dépenses de missions de l’État gonfleront de 3,8 %, alors que l’inflation est à 1,2 % et la croissance de l’économie à 1,7 %. L’essentiel­­ de la hausse ira aux soins de santé et à l’éducation. Soit! Espérons seulement que cet argent se traduira­­ par de réelles améliorations des services aux citoyens, et non par l’embauche d’une armée de cadres inutiles­­ qui s’offriront des séminaires de ressourcement à des prix exorbitants­­.

«Espoir retrouvé», nous dit-on. Sans doute parce que Québec a retrouvé l’espoir de bien garnir ses coffres.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.