/news/politics
Navigation

Don de 25 000$: le maire a menti, déplore l'opposition

Don de 25 000$: le maire a menti, déplore l'opposition
PHOTO AGENCE QMI, MATTHEW USHERWOOD

Coup d'oeil sur cet article

L’opposition officielle à Montréal déplore que le maire ait menti dans l’affaire entourant le don de 25 000$ que lui a fait l’homme d’affaires Jean Rizzuto alors qu’il était député fédéral et s’inquiète des liens que Rizzuto pourrait avoir à l’hôtel de ville.

«S’il a nié au début et maintenant il se rétracte, c’est parce que finalement il s’est rendu compte que ça n’avait pas d’allure de mentir de la sorte», a affirmé la cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante.

Le maire explique ce changement de cap par le fait qu’il était «en douleur» en raison de sa prostatite aigüe et dit ne plus se souvenir de tout ce qu’il a dit la première fois. «La perte de mémoire, ce n’est pas un symptôme d’une prostatite», a ironisé Mme Plante.

Elle insiste pour dire qu’un élu doit «être au-dessus de la mêlée, montrer l’exemple» et que M.Coderre aurait dû déclarer le don à l’époque.

Projet Montréal s’inquiète de l’influence que pourrait conserver Jean Rizzuto à l’hôtel de ville, alors que deux des proches conseillers de Denis Coderre, soit son chef de cabinet, Denis Dolbec, ainsi que le directeur général de son parti politique, Gilbert Decoste, sont d’ex-employés de M.Rizzuto.

Le cabinet du maire répond que Jean Rizzuto n’a aucun contrat avec la Ville de Montréal, et que MM Dolbec et Decoste n’ont pas de liens avec M. Rizzuto qui pourrait les mettre dans une position de conflit d’intérêt.