/news/politics
Navigation

Les députés fédéraux exigent des explications

Thomas Mulcair, Chef du NPD
Photo courtoisie Thomas Mulcair, Chef du NPD

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Les élus fédéraux demandent à Denis Coderre de s’expliquer sur les raisons qui l’ont poussé à accepter un don non déclaré de 25 000 $ alors qu’il était député à Otta­wa.

«La question est là, pourquoi est-ce que M. Coderre n’a pas déclaré cette somme-là? (...) Particulièrement un don de 25 000 $, c’est quand même un gros don», a réagi le député conservateur Luc Berthold.

«Ce qui est important, c’est que tout soit fait de façon transparente à l’avenir et que M. Coderre divulgue toutes les informations qu’il devrait divulguer», a renchéri le bloquiste Xavier Barsalou-Duval.

Suites appropriées

Le chef sortant du NPD, Thomas Mulcair, s’attend pour sa part à ce que le maire fournisse des explications appropriées à la GRC et que le gouvernement Trudeau agisse en fonction des conclusions que tireront les enquêteurs.

«Je fais confiance à la GRC d’enquêter là-dessus et j’espère que même si Denis Coderre était un haut gradé du Parti libéral du Cana­da, que le gouvernement va donner les suites appropriées», a-t-il indiqué.

Si les parlementaires se sont montrés prudents devant les faits examinés par les policiers, ils ont néanmoins soutenu que cette affaire affec­te l’image des politiciens.

«Il va de soi que les politiciens, on doit toujours s’assurer de respecter les plus hauts standards en matière d’éthique», a indiqué la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, et ex-adversaire de M. Coderre dans la course à la mairie de Montréal.

Commissaire à l’éthique

La députée conservatrice, Sylvie Boucher, a pour sa part écrit à la commissaire à l’éthique Mary Dawson pour lui demander d’ouvrir une enquête, afin de déterminer «si ce montant a pu influencer M. Coderre dans l’exercice de ses fonctions» tel que l’interdit la loi.

Le bureau de Mme Dawson a cependant réagi dans la journée en faisant valoir que la commissaire n’avait pas les pouvoirs d’enquêter sur un incident lié à un ex-député.