/lifestyle/hangout
Navigation

5 plats décadents pour se remplir la panse

Coup d'oeil sur cet article

À l’occasion de la Semaine du macaroni au fromage, du 3 au 10 avril, le célèbre plat de pâtes et de fromage sera honoré dans une quarantaine de restaurants montréalais. Voici cinq plats revisités, tantôt gastronomiques, mais ô combien réconfortants, à essayer!

 

Les Sœurs Grises

Photo courtoisie

Fait de fromage Louis d’Or (au lait cru), le macaroni du bistro Les Sœurs Grises, est enrobé d’une panure de Doritos et de Fritos, donnant un caractère décadent au plat. Le tout est croustillant et servi sur un lit de chili maison, aux piments chipotlé et brisket de bœuf fumé maison et effiloché. «La portion est assez généreuse, en masse pour se sentir coupable et aller faire deux heures de tapis au gym le lendemain», lance à la blague le chef Pierre-Luc Lavoie, qui décrit sa recette comme un «hommage au savoir-faire des fromages québécois, marié à la culture populaire».

32, rue McGill, station Square-Victoria-OACI

 

Pub BreWskey

Photo courtoisie

Le «Mac Daddy» du Pub BeWsky est bien riche et la portion est généreuse. Le macaroni est enrobé d’une sauce au cheddar de L’Isle-aux-Grues et à la bière «Maltshake Stout», aux arômes de vanille et de cacao. Le tout est accompagné de bœuf braisé à la bière, surmonté d’un crumble de saucisson BreWskey et d’un gratin de fromage 14 Arpents en plus de Panko, une chapelure typi­-que de la cuisine japonaise. Le plat est croustillant sur le dessus et crémeux à l’intérieur. Il s’harmonise parfaitement avec la IPA Kilogramme, la plus populaire du pub.

380, rue Saint-Paul Est, station Champ-de-Mars

 

Lord William Pub

Photo courtoisie

Le macaroni au fromage présenté au Lord William Pub est végétarien. Il est fait de macaronis cavatappi (en forme de tire-bouchon), avec du cheddar extra-fort de L’Isle-aux-Grues, chou-fleur rôti épicé, oignons caramélisés et piments forts sautés dans la sauce. Le tout est gratiné avec une raclette de Compton, pour donner un goût de fondue au fromage. Des tortillas de maïs frites sont parsemées sur le dessus pour ajouter un côté croustillant. «C’est sans prétention, simple, réconfortant et fait avec des aliments que tous connaissent», explique le chef Rodrigo Marholz.

265, rue des Seigneurs, station Georges-Vanier

 

Wienstein & Gavino’s

Photo courtoisie

Le macaroni au fromage de Wienstein & Gavino’s est une inspiration de la nourriture du sud des États-Unis. Fait de jalapenos, maïs, côtes de bœuf braisées avec sauce barbecue, trois fromages dans la sauce et l’assaisonnement Old Bay, un mélange d’épices typique de la côte est américaine, le plat est à la fois crémeux, croustillant, épicé et doux, sans oublier son aspect visuel très coloré. «Il y a différentes textures et saveurs et c’est ce qui fait l’originalité du plat», reconnaît le chef Joseph Depelo.

1434, rue Crescent, station Peel ou Guy-Concordia

 

Bistro Olivieri

Photo courtoisie

Faits à 100 % avec des produits d’artisans d’ici, le macaroni au fromage du Bistro Olivieri saura faire plaisir aux amateurs de viande. Il comprend de l’effiloché de queue de bœuf, du chorizo, du lardon fait maison, de la sauce Mornay faite avec un fromage fumé, un crumble d’oignons verts et le jus de la viande vient s’amalgamer au plat. Pour l’occasion, on propose comme accompagnement le «Bloody game», un Bloody Caesar fait à base de cla-ma­to maison et un jerky de cerf. «Le goût, la texture et la présentation sont équilibrés, explique le concepteur, Selven Mooneesawmy. C’est un mac and cheese revisité, et c’est de la gourmandise tout en étant gastronomique.»

5219, chemin de la Côte-des-Neiges, station Côte-des-Neiges