/sports/racing
Navigation

L’art met le cyclisme en selle

L’équipe Garneau-Québecor est financée en partie par la vente de tableaux

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Les coureurs Félix Côté-Bouvette, Marc-Antoine Soucy, Bruno Langlois, Jean-Simon D'Anjou et Simon-Pierre Gauthier sont accompagnés du mécanicien Christian Leduc.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Lassé de solliciter les commanditaires, l’homme d’affaires Louis Garneau s’est servi d’une autre facette de sa personnalité pour permettre à l’équipe professionnelle Garneau-Québecor de poursuivre sa route. Cette fois, c’est l’artiste qui a servi la cause du cyclisme.

La plus ancienne formation professionnelle UCI au pays devait à l’origine cesser ses activités cette saison.

«Je ne devais pas faire d’équipe parce que je voulais cesser de solliciter les commanditaires. Mais, j’ai eu une idée de fou!», a lancé l’ancien cycliste olympien au moment de présenter sa nouvelle mouture de huit coureurs.

Garneau, un artiste de formation et dans l’âme, a donc pris en charge une dizaine de tableaux de personnalités d’affaires et artistes «de haut calibre» pour leur revendre à 20 000 $ la pièce.

Une première mondiale

Son art lui a donc permis d’amasser la majeure partie du budget pour la saison, soit environ 140 000 $ sur les 250 000 $ nécessaires, le reste étant assumé en grande partie par Québecor.

Selon Garneau, il s’agirait d’une première mondiale dans le cyclisme et les personnalités honorées seront dévoilées lors d’un vernissage, le 4 mai.

«Je me disais que je devais être innovateur. On finance le projet par un rêve. Je donne un sens à ma pratique parce que faire des tableaux et les empiler dans la garde-robe, ça ne me tente pas. Là, je redonne à un commanditaire une “plus-value” qui va prendre de la valeur», a-t-il expliqué.

Dans ses rêves les plus fous, Louis Garneau souhaite même un jour que sa passion artistique lui permette d’envoyer une équipe au prestigieux Tour de France. «Mais ça va prendre pas mal de millions!», a-t-il souri.

100 % Québec

L’autre particularité de l’équipe Garneau-Québecor , c’est qu’elle sera entièrement formée de coureurs québécois. L’infatigable vétéran de 38 ans, Bruno Langlois, agit comme capitaine.

Il sera secondé par Elliott Doyle, Marc-Antoine Soucy, Olivier Brisebois, Félix Côté-Bouvette, Simon-Pierre Gauthier, Jean-Simon D’Anjou et Jean-François Soucy.

«On a le bassin pour le faire et je voulais qu’on encourage les jeunes talents québécois. Les cyclistes d’ici voient maintenant qu’ils ont le potentiel et que c’est possible d’atteindre leurs rêves», a-t-il affirmé.

Des professionnels québécois de haut niveau comme Antoine Duchesne (Direct Énergie) et Hugo Houle (Ag2r), ainsi que le récent retraité David Veilleux (Europcar), ont un jour ou l’autre évolué sous la bannière Garneau.

Langlois, champion canadien en titre sur route, estime que l’équipe actuelle a tout pour propulser d’autres coureurs au prochain niveau.

L’équipe Garneau-Québecor entamera sa saison aux États-Unis avec la Classique Winston-Salem, les 27 et 28 avril. En sol canadien, elle prendra notamment part au Tour de Saguenay (8 au 11 juin), au Tour de Beauce (14 au 18 juin) et aux championnats canadiens à Ottawa (24 au 28 juin).