/news/currentevents
Navigation

Il aurait tué son ex et sa fille peu après leur séparation

Il aurait tué son ex et sa fille peu après leur séparation
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L'homme accusé d’avoir assassiné son ex-conjointe et leur fille de 15 ans n'aurait tout simplement pas accepté la récente séparation du couple.

Vers 2 h 40 lundi matin, les policiers de la Sûreté du Québec de Gatineau ont reçu la visite d’un individu qui avouait avoir commis un double meurtre.

En se présentant à sa résidence du chemin Val-Ombreuse à Notre-Dame-du-Laus, à une centaine de kilomètres de Gatineau, ils ont découvert les corps inanimés d’une femme et d’une adolescente.

David A. Lepage, 60 ans, a été accusé lundi des meurtres prémédités de son ex-conjointe, Priscilla-Lee Bond, 33 ans, ainsi que de leur fille de 15 ans, Gabrielle Lepage.

Les victimes auraient été tuées par arme à feu, selon nos informations. Les meurtres auraient été commis plusieurs heures avant que le suspect ne se dénonce aux autorités.

En couple depuis plusieurs années, David A. Lepage et Priscilla-Lee Bond se seraient séparés au début de l’année.

Propriétaire de la maison où le drame s’est produit, la femme, qui aurait un nouveau copain, aurait récemment quitté la résidence familiale.

L’ado y vivait toujours avec son père, a-t-on appris, sous le couvert de l’anonymat.

Des enquêteurs de la Sûreté du Québec étaient lundi à la résidence du chemin Val-Ombreuse à Notre-Dame-du-Laus, où les deux victimes Priscilla-Lee Bond et sa fille de 15 ans Gabrielle ont été retrouvées .
Photo Isabelle Houle
Des enquêteurs de la Sûreté du Québec étaient lundi à la résidence du chemin Val-Ombreuse à Notre-Dame-du-Laus, où les deux victimes Priscilla-Lee Bond et sa fille de 15 ans Gabrielle ont été retrouvées .

Agressif et intimidant

M. Lepage est connu comme un homme imposant et explosif. D’ailleurs, la majorité des gens qui ont accepté de se livrer au Journal l’ont fait à condition que leur identité ne soit pas révélée, par peur de représailles.

«Tout le monde l’appelait “le gros Dave”. Il était agressif et intimidant, il voulait toujours qu’on l’entende», a commenté une femme qui habite la même rue que lui.

Certains se disaient tristes, mais peu surpris qu’un tel drame survienne dans cette famille.

«On n’est pas surpris de ce qui est arrivé. C’est le genre de monde avec qui tu ne voisines pas trop», a lancé une autre connaissance du couple.

David A. Lepage a plusieurs antécédents criminels, dont possession de drogue, introduction par effraction et vol.

Priscilla-Lee Bond et sa fille de 15 ans Gabrielle.
Photo facebook
Priscilla-Lee Bond et sa fille de 15 ans Gabrielle.

Drames familiaux

Priscilla-Lee Bond et sa fille Gabrielle seraient les cinquième et sixième victimes de drames familiaux en à peine un peu plus de deux semaines au Québec.

Le 22 mars dernier, Daphné Boudreault a été retrouvée sans vie à Mont-Saint-Hilaire, peu après avoir communiqué avec les policiers parce qu’elle craignait pour sa sécurité à la suite d’une récente séparation. Son ex-conjoint, Anthony Pratte-Lops, est accusé de meurtre prémédité.

Un autre drame familial est survenu la semaine dernière, alors que Sylvain Duquette s’en serait pris à sa belle-mère, à sa belle-sœur ainsi qu’à l’amie de cette dernière, à Shawinigan.

– Avec la collaboration de Samuel BlaisGauthier

David A. Lepage doit revenir en cour le 22 juin prochain, au palais de justice de Mont-Laurier.