/finance/business
Navigation

TC cherche à vendre ses hebdos au Québec

L’imprimeur se départit aussi de ses 28 publications locales dans les Maritimes

TC cherche à vendre  ses hebdos au Québec
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Déterminée à se concentrer sur ses activités les plus lucratives, TC Transcontinental cherche activement à se départir de ses hebdomadaires, voire du quotidien Métro et du Publisac, a appris Le Journal. Une annonce pourrait survenir la semaine prochaine.

Transcontinental a annoncé jeudi la vente de ses 28 publications locales situées dans les provinces de l'Atlantique à SaltWire Network, qui publie notamment le Chronicle Herald d’Halifax.

Sa centaine d’hebdos au Québec devrait suivre. Après avoir entretenu des discussions avec divers groupes, TC serait sur le point de conclure une transaction, selon nos informations. Celle-ci inclurait le quotidien gratuit Métro et le Publisac. TC conserverait sa division affaires, qui comprend le journal Les Affaires.

TC Media compte 1300 employés au Québec, dont la plupart (1000) sont aux journaux locaux. Environ 200 personnes des services partagés de l’entreprise perdraient leur emploi suivant la vente des journaux de l’Atlantique et du Québec.

Porte-parole de Transcontinental, Katherine Chartrand n’a pas voulu commenter les informations du Journal. «En tant qu’entreprise cotée en bourse, on ne commente jamais les rumeurs», «fondées ou non», explique-t-elle.

Peu de croissance

Ce secteur représente «peu de croissance et de perspectives de croissance à long terme», reconnaît-elle toutefois. Déjà, l’entreprise a procédé à des dizaines de mises à pied dans les derniers mois.

«Au cours des derniers mois, on a vendu des titres à plusieurs éditeurs au Québec et en Ontario, et on en a malheureusement fermé d’autres. Comme on le fait avec toutes nos activités, lorsqu’un acheteur nous approche, on le prend en considération», ajoute Mme Chartrand.

Ouvert aux opportunités

TC «reste ouvert à des opportunités d’affaires», selon elle.

La vente des publications de TC à d’autres joueurs pourrait être bénéfique pour nombre de médias locaux, ajoutent plusieurs sources impliquées dans cette industrie. L’imprimé fonctionne encore très bien dans les régions, tant du côté du lectorat que de la vente publicitaire.

«Des discussions avec TC, il y en a régulièrement chez les plus petits groupes de presse, ajoute l’un d’eux, sous le couvert de l’anonymat. TC était prêt à laisser aller certains journaux pour rien ou presque en échange des contrats d’impression et de distribution de ces publications.»

En Atlantique, environ 650 employés de TC Media ont été touchés par la transaction annoncée jeudi. Transcontinental ne conserve que deux usines liées à l’impression en Atlantique, à Halifax et à l'Île-du-Prince-Édouard.

TC Transcontinental en bref

  • Près de 90 hebdos locaux partout au Québec (et dans l’est de l’Ontario)
  • Le quotidien gratuit Métro, à Montréal
  • Le journal Les Affaires et d’autres publications spécialisées
  • 3500 employés au Québec, tous secteurs d’activités confondus
  • 1300 employés au Québec chez TC Media, dont près de 1000 dans les hebdos