/finance/news
Navigation

Surendettement : 5 signaux d’alarme

Man worried about his bills.
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Votre situation financière vous fait penser à un bateau qui prend l’eau? Voici les signes qui devraient vous alerter avant de couler tout à fait.

Selon les dernières statistiques, le taux d’endettement moyen des Canadiens est d’environ 167 % du revenu disponible, incluant la dette hypothécaire. Autant dire que nous n’hésitons pas à avoir recours au crédit pour financer notre niveau de vie! Quels sont les signaux d’alarme indiquant que l’on va bientôt sombrer dans la spirale du surendettement, si ce n’est déjà fait?

Vous compressez les dépenses essentielles

Lorsque l’on n’est plus en mesure de s’offrir des loisirs, qu’on a de la difficulté à payer ses médicaments et que l’on doit se serrer la ceinture sur l’épicerie, c’est le signe que quelque chose ne tourne pas rond, explique Sonia St-Pierre, coordonnatrice à l’ACEF du Grand-Portage, à Rivière-du-Loup.

Vous jonglez avec les cartes de crédit

Utiliser l’une de ses cartes de crédit pour effectuer le paiement minimum requis sur une autre carte est très mauvais signe. Transférer les soldes d’une carte à une autre sans être en mesure de rembourser quelque montant que ce soit devrait aussi nous alerter. Qu’adviendra-t-il lorsque toutes les cartes seront utilisées jusqu’à la limite de crédit?

Vous retardez et sautez des paiements

Si les factures s’accumulent, que vous les payez toujours à l’extrême limite de l’échéance ou que vous êtes obligé de sauter un paiement, attention! N’oubliez pas que votre dossier de crédit sera entaché si vos créanciers rapportent vos dettes aux agences de crédit. Il faudra ensuite attendre plusieurs années avant que ces mauvaises créances ne soient effacées.

Vous empruntez à vos proches

Vos amis et les membres de votre famille vous fuient parce que vous ne cessez de leur emprunter de l’argent pour parvenir à joindre les deux bouts? C’est le signal qu’il faut réagir. Prenez des ententes avec eux, même si vous devez étaler les remboursements sur plusieurs mois.

Vous vivez d’une paye à l’autre

Votre compte en banque est toujours à zéro lorsque votre chèque de paye est enfin déposé? Là encore, c’est un très mauvais signe. Idéalement, vous devriez pouvoir épargner régulièrement, même s’il ne s’agit que de petites sommes, afin de pouvoir parer aux imprévus.

Conseils

  • Revenez à la base et faites un budget. Il existe de nombreux outils budgétaires faciles à utiliser, par exemple celui de l’ACEF du Grand-Portage. Gratuit en ligne (budgetenligne.net) et 5,49 $ pour l’application mobile.
  • Payez comptant et fuyez l’argent «en plastique». C’est la meilleure façon de savoir ce que vous avez réellement dans vos poches.
  • Si tout va mal, prenez le taureau par les cornes et tentez de négocier des délais de paiement avec vos créanciers avant que vos relations ne se dégradent davantage. Cela leur démontrera votre bonne foi et évitera peut-être qu’ils ne vous rapportent aux agences de crédit...