/opinion/blogs/columnists
Navigation

Canadien: il y aura de gros changements

Canadien: il y aura de gros changements
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien était favori pour gagner cette série et il a échoué dans sa mission. Que se passera-t-il maintenant? Parions qu’il y aura de gros changements.

P.K. Subban a payé le prix l’an passé. Quels joueurs seront les prochains à quitter Montréal? Il semble évident que Nathan Beaulieu ne sera pas de retour, lui qui a été laissé de côté pour ce match crucial à New York.

Le talentueux Alex Galchenyuk a connu une fin de saison atroce et il n’a pas été en mesure de marquer un seul but contre les Rangers, à l’instar de Max Pacioretty.

Je sais que Galchenyuk n’a que 23 ans mais ça fait cinq ans qu’il évolue dans la LNH et son attitude laisse à désirer. Le Canadien est-il prêt à lui accorder une autre chance?

Galchenyuk pourrait-il faire partie d’une transaction majeure, lui qui vient d’écouler la dernière année de son contrat? C’est possible. Si un joueur comme Subban est parti, personne n’est à l’abri.

Radulov voudra-t-il rester?

Alexander Radulov a été le meilleur attaquant du Canadien cette saison ainsi que dans cette série face aux Rangers. Marc Bergevin sera-t-il en mesure de le convaincre de signer un nouveau contrat ou si l’attaquant russe tiendra à tester sa valeur sur le marché des joueurs autonomes?

J’espère que Radulov acceptera de rester à Montréal car c’est le genre de joueur qui fait bondir les amateurs de leur siège.

D’autres changements seront aussi apportés en raison du repêchage de l’expansion.

Un but qui a fait mal

Le Canadien a perdu cette série chaudement disputée parce que l'attaque n'a produit que 11 buts en six matchs (quatre seulement lors des trois derniers), parce que Mats Zuccarello et Rick Nash ont su marquer les gros buts pour les Rangers et parce que Carey Price a perdu son duel face à Henrik Lundqvist. Ça, ce n’était pas prévu dans le scénario.

Price a très mal paru sur le premier but de Zuccarello et cela a pour effet de miner le moral de ses coéquipiers, qui avaient disputé une excellente première période.

Il n’est pas question de m’acharner sur Price, mais force est d’admettre qu’il n’a pas réussi à «voler» un seul match dans cette série. Il n'a pas su faire la différence.

C’est ce que le public aurait espéré voir de cet athlète très fier qui se retrouve parmi les finalistes au trophée Vézina, à la surprise générale, d'ailleurs, car Carey n'a pas offert un rendement constant au cours de cette saison qui vient de prendre fin sur une note amère.