/finance/news
Navigation

Acheter une maison avec un mauvais dossier de crédit

Acheter une maison avec un mauvais dossier de crédit
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’achat d’une maison est un processus enivrant puisqu’il s’agit souvent d’un projet de vie. Mais malgré vos épargnes, vos calculs et votre bonne volonté, la banque pourrait refuser de vous consentir un prêt hypothécaire pour cause de mauvais crédit. Voyons quelles solutions s’offrent alors à vous.

Emprunter d’un prêteur privé

À première vue, les intérêts et les honoraires des prêteurs privés peuvent sembler élevés. Toutefois, il s’agit souvent de la meilleure méthode pour financer facilement et rapidement l’achat d’une propriété sans les contraintes normalement imposées par les institutions financières.

Par exemple, supposons que vous souhaitez investir un bon montant d’argent récemment reçu en héritage dans l’achat d’une maison. Cependant, votre crédit n’est pas admissible aux yeux de la banque, qui refuse de vous consentir une hypothèque. Vous pouvez alors faire temporairement affaire avec un prêteur privé, pendant que vous vous efforcerez d’améliorer votre cote de crédit.

Emprunter d’un proche

Si certains de vos proches, parents, amis ou autres cherchent à obtenir un meilleur rendement en taux d’intérêt que les faibles pourcentages offerts dans les comptes d’épargne traditionnels, vous pouvez leur proposer de vous prêter de l’argent pour financer l’intégralité de l’achat d’une maison.

Ce type de prêt est avantageux, puis­que les taux d’intérêt sont souvent moins élevés que ceux des prêteurs privés. De plus, ce genre d’entente, avant tout basée sur les relations personnelles et la confiance mutuelle, est généralement bénéfique autant pour le prêteur que pour l’emprunteur. «Gagnant-gagnant», comme on dit.

De plus, vous pouvez faire un don d’équité à vos proches, dans le cas où le montant hypothécaire préautorisé qui leur est consenti est inférieur à la valeur de la propriété qu’ils désirent acquérir. Toutefois, vous ne pourrez retirer aucun intérêt en échange de ce don.

Location-achat

Le principe de location-achat permet à un locataire d’obtenir un droit légal d’acheter, à un moment déterminé, la propriété dans laquelle il demeure. Ce genre d’entente est idéal si votre crédit n’est pas suffisant aux yeux de la banque puisqu’il vous permet d’occuper une maison que vous pourrez acheter plus tard.

Les limites entourant ce genre de location sont normalement définies par un contrat, dans lequel il est question de la durée du loyer (en général, le contrat s’étend sur une période d’un à trois ans), du montant à payer par mois, ainsi que du montant pour lequel sera vendue la propriété à la fin de la durée de la location.

Le contrat stipule aussi le montant du dépôt de garantie que devra verser le locataire au début de la location-achat (normalement entre 5 % et 10 % de la valeur de la propriété), ainsi que son obligation ou sa non-obligation d’acquérir la propriété suite au délai stipulé dans le contrat.

Conseils

  • Si vous faites affaire avec un prêteur privé, assurez-vous de prévoir un plan B, d’autant plus que les prêts privés sont généralement consentis pour une période maximale de 1 an.
  • L’emprunt auprès d’un prêteur privé doit être pour le court terme et non une solution à vie puisque les frais sont très élevés.
  • Il est impératif qu’un prêt consenti à un proche soit sécurisé par un contrat écrit signé par les deux parties.
  • Il faut demeurer prudent avec le prêt d’argent, surtout lorsqu’il impli­que la famille ou les amis.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.