/finance/pme
Navigation

Bâtir un empire à «son rythme»

Propriétaire de boutiques et de bars, Phil Grisé vise désormais l’Ouest canadien

Phil Grisé, des boutiques Empire.
Photo Agence QMI, Joël Lemay Phil Grisé, des boutiques Empire.

Coup d'oeil sur cet article

À la tête de boutiques sportives et de restos-bars branchés, Phil Grisé prépare l’expansion de son empire vers l’Ouest canadien.

Phil Grisé a eu sa première planche à roulettes à l’âge de 9 ans. Et c’est devenu une passion dévorante. Phil Grisé ne pensait pas au hockey comme ses copains de classe, mais à développer des prouesses et son talent d’acrobate sur une planche à roulettes.

«Mon père tenait mordicus à ce que je performe à l’école. J’ai obtenu en concession de sa part que je puisse travailler dans une boutique de skateboard à Saint-Bruno, même si je n’avais que 12 ans. C’est là que j’ai découvert ma 2e passion, celle des affaires», raconte-t-il.

Lorsqu’à 19 ans, il cherchait un nom à sa première acquisition, une boutique spécialisée en planches à roulettes et à neige, Phil Grisé s’est mis à rêver de créer un empire.

Il trouvait que ce nom bilingue lui convenait bien.

Au fil des années 2000, dix boutiques EMPIRE ont été lancées et reconnues comme les meilleures destinations des amateurs de planches dans l’est de l’Amérique du Nord. La marque attirait non seulement des athlètes et des passionnés du skate, mais aussi ceux et celles qui aiment la mode et les dernières tendances en accessoires.

«On a aménagé un magasin en plein centre-ville de Montréal et c’est une belle réussite. On est en Cadillac maintenant!

Prospère

Il n’y a pas à dire, les affaires de Phil Grisé ont bien prospéré depuis 1999.

L’homme est millionnaire, il collectionne les voitures de luxe, ne cache pas sa réputation de bon vivant et d’amateur de bonne bouffe. Au tournant des années 2010, il se lance avec d’autres partenaires financiers dans l’ouverture de bars et de restaurants dans la grande région de Montréal, où il peut laisser libre cours à son talent de DJ. Le dernier en lice, le Madame Bovary, est un concept hybride qui allie les plaisirs du jeu à la bonne bouffe.

2018 : en route vers l’ouest

Son empire, Phil Grisé ne se l’imagine pas composé de 1000 magasins. Non, il regarde vers l’ouest, où la renommée de ses boutiques le précède.

«J’avance à mon rythme. Je suis conscient qu’il y a de la place pour moi ailleurs au Canada», annonce-t-il.

Si 2017 s’avère une année de consolidation, c’est pour mieux préparer une nouvelle vague d’expansion en 2018. « On va commencer par quelques magasins à Ottawa. Puis, du côté de Vancouver et de Calgary. Je planifie une ouverture par année et demie», dit l’homme d’affaires.

Quant aux resto-bars, il entend bien leur donner une personnalité gastronomique et musicale unique.

«Ces deux lignes d’affaires peuvent très bien se développer en parallèle», ajoute Phil Grisé.

La compagnie

  • Domaine d’affaires : 10 boutiques de sport  et 4 bars-restaurants
  • Actionnaires : Phil Grisé, Patrick Byarelle; Frédéric Pierre-Antoine
  • Siège social : Longueuil