/world/europe
Navigation

Marine Le Pen se met «en congé» de la présidence du Front national

Marine Le Pen se met «en congé» de la présidence du Front national
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

À peine qualifiée pour le second tour à la présidentielle française, la candidate d’extrême droite Marine La Pen a renoncé, du moins le temps de la campagne, à la présidence de son parti.

«Moi, j’ai toujours considéré que le président de la République est le président de tous les Français et qu’à ce titre il doit rassembler tous les Français», a-t-elle expliqué sur les ondes de France 2.

«Ce soir je ne suis donc plus la présidente du Front national, je suis la candidate à la présidentielle.»

La politicienne accuserait un important retard vis-à-vis de son rival, le centriste Emmanuel Macron, en vue du second tour de l’élection présidentielle qui se tiendra le 7 mai prochain.