/news/currentevents
Navigation

Un massothérapeute aux mains trop longues

Il a massé les seins et la vulve d’une quinzaine de clientes

Dany Gilbert profitait de son travail de massothérapeute pour faire des attouchements.
Photo Yves Charlevois Dany Gilbert profitait de son travail de massothérapeute pour faire des attouchements.

Coup d'oeil sur cet article

THETFORD MINES | Un massothérapeute de 44 ans aux mains longues a plaidé coupable à des accusations d’attouchements sexuels sur 15 clientes.

Dany Gilbert, 44 ans, était propriétaire d’une clinique de massothérapie. Incapable de contenir ses pulsions sexuelles alors qu’il massait ses clientes, il leur a fait plusieurs attouchements aux seins, aux fesses et à la vulve, en plus d’embrasser certaines d'entre elles sur la bouche. Il est même allé jusqu’à mettre son pénis dans la main de clientes étendues sur la table de massage.

Il a reconnu sa culpabilité lundi matin. En présence de l'accusé debout devant la juge, la procureure de la Couronne, Me Isabelle Côté, a raconté pendant plus de 90 minutes les différentes agressions sexuelles qu'il a commises.

Très entreprenant

La première victime avait acheté un massage de détente dans un complexe hôtelier où Gilbert a travaillé pendant quelques mois.

Le 12 mai 2012, Gilbert lui a massé les fesses et l'entrecuisse en lui frôlant la vulve. Il a également frôlé ses seins à plusieurs reprises. Le pervers, qui ne connaissait absolument pas la cliente, lui a dit: «Tu as un des plus beaux corps que j'aie eu à masser. Une chance que c'est juste 60 minutes, parce que je serais tombé en amour avec toi.» Il a terminé en l'embrassant sur la bouche.

Le lendemain, une femme s'est présentée à sa clinique, qui se trouvait à son domicile de Thetford Mines, pour un mal de dos. Il lui a également fait des attouchements à la vulve et aux seins, et l'a embrassée sur la bouche.

Une plaignante d'âge mineur a eu droit à des baisers sur les fesses et les seins. Après l'arrestation de Gilbert et son passage dans les médias, elle a décidé de porter plainte à la police.

Accroissement de la perversion

Plus le temps avançait, moins Gilbert parvenait à contenir ses pulsions. À sa clinique, le 1er janvier 2013, le massothérapeute a placé son pénis dans la main d'une patiente qui était allongée sur le ventre sur une table de massage. Plusieurs clientes ont relevé ce même comportement.

Le 30 avril 2013, une cliente régulière, qui était également une ancienne camarade de classe de Gilbert et qui avait une confiance totale en lui, est demeurée abasourdie après avoir été massée sur les seins et avoir vu le pénis du massothérapeute en érection.

En septembre 2013, une dame a requis les services de Gilbert pour un mal de dos. «Je pensais que c'était un professionnel de la santé», a-t-elle déclaré aux policiers. En plein massage, elle a senti le pénis de Gilbert sur son bras, ainsi que sa main sur sa vulve.

Au camping

Gilbert habitait également dans un terrain de camping l'été et pratiquait des massages dans sa roulotte. Une des plaignantes a raconté qu'il s'était excusé d'être en érection. Il lui a massé les seins et elle a eu droit à un rabais. «Avec ce qui vient d'arriver, donne-moi juste 20 $ au lieu de 40 $», lui a-t-il dit.

L'ex-massothérapeute demeure en liberté. Il devra subir un examen sexologique et rencontrer une agente de probation. Il reviendra devant la juge le 26 septembre prochain pour recevoir sa peine.