/news/politics
Navigation

La CAQ veut voir les baux commerciaux de la SAQ avec Marc Bibeau et George Gantcheff

François Bonnardel
Photo Simon Clark François Bonnardel

Coup d'oeil sur cet article

La Coalition avenir Québec (CAQ) demande à la Société des alcools du Québec (SAQ) de dévoiler les ententes commerciales la liant aux hommes d’affaires Marc Bibeau et George Gantcheff.

En commission parlementaire mardi matin à Québec, le député de la CAQ François Bonnardel s’est dit étonné de voir la SAQ détenir des baux commerciaux avec des entreprises liées à l’ancien grand argentier du Parti libéral, Marc Bibeau, qui fait l'objet d'une enquête de l’UPAC.

«Comment s’assurer que les contrats sont convenables et que les prix payés sont corrects?» a fait valoir le député caquiste à la haute direction de la SAQ, de passage devant les élus de l’Assemblée nationale.

Selon la CAQ, la SAQ détiendrait trois baux commerciaux avec des entreprises de Marc Bibeau.

La société d’État détiendrait également quatre baux commerciaux avec le gestionnaire immobilier George Gantcheff.

M. Gantcheff, l'an dernier, a fait l’objet de nombreux reportages de l’émission Enquête portant sur des transactions controversées entre son entreprise immobilière, Cromwell, et la Société immobilière du Québec (SIQ).

Du cas par cas

Le président de la SAQ, Alain Brunet, a indiqué que le processus d’appel d’offres pour louer des locaux commerciaux demeurait très strict.

«Il y a des grilles d’analyse. Il y a un processus. C’est du cas par cas. Si on divulgue le prix que l’on paie, les gens vont nous attendre la prochaine fois», a-t-il fait valoir.

Le président de la SAQ s’est toutefois montré ouvert à divulguer les ententes commerciales de la SAQ aux élus de l’Assemblée nationale lors d’une période à huis clos.


 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.