/investigations
Navigation

100 000 $ d’amende pour BPR-Triax

La firme d’ingénierie a tenté d’influencer l’ex-maire Marcotte

À droite, l’ancien ingénieur de BPR-Triax, Rosaire Fontaine, discutant avec l’entrepreneur Normand Trudel à sa sortie de la salle de cour en janvier, au Palais de justice de Joliette.
Photo d'archives, Martin Alarie À droite, l’ancien ingénieur de BPR-Triax, Rosaire Fontaine, discutant avec l’entrepreneur Normand Trudel à sa sortie de la salle de cour en janvier, au Palais de justice de Joliette.

Coup d'oeil sur cet article

Une grande firme de génie-conseil vient d’être condamnée à 100 000 $ d’amende pour avoir tenté d’influencer des fonctionnaires de la Ville de Mascouche afin d’obtenir plus de contrats.

BPR-Triax inc. a reconnu que ses anciens ingénieurs, André de Maisonneuve et Rosaire Fontaine, ont tenté d’acheter l’ancien maire Richard Marcotte pour obtenir plus de contrats, de 2005 à 2010.

L’entreprise, rachetée en 2010 par la californienne Tetra Tech, a réservé un traitement royal à Marcotte et son épouse.

BPR-Triax les ont invités au Centre Bell en 2005 et en 2006, pour des concerts de U2 et Madonna. Les dépenses pour ces deux spectacles frisaient les 10 000 $.

En 2008 et 2009, le maire et ses conseillers ont eu droit à une partie des Canadiens de Montréal dans la loge au Centre Bell.

En 2009, BPR-Triax a aussi payé pour 15 000 $ de fausses factures à deux entreprises de l’organisateur politique de Marcotte, Claude Lachapelle.

Ingénieurs condamnés

De Maisonneuve et Fontaine «savaient ou devaient savoir que ces montants faussement facturés serviraient de contribution illégale à la campagne électorale de Richard Marcotte en 2009, lequel a été réélu», écrit la Cour du Québec dans son jugement.

Le procureur n’a cependant pas réussi à démontrer que ces pots-de-vin avaient bel et bien aidé BPR-Triax à obtenir plus de contrats ou de meilleurs prix.

André de Maisonneuve, Ex-ingénieur de BPR-Triax
Photo d'archives
André de Maisonneuve, Ex-ingénieur de BPR-Triax

En janvier dernier, la Cour avait déjà condamné les deux anciens ingénieurs de BPR-Triax pour les mêmes infractions. De Maisonneuve a écopé de la plus lourde peine, 18 mois d’emprisonnement à purger dans la collectivité, suivis d’une ordonnance de probation de deux ans.

Le maire Marcotte est mort du cancer en mai 2016, avant de subir son procès.

L’entrepreneur Normand Trudel, qui a participé au même système de contributions illégales et accordé de nombreuses faveurs au maire, a de son côté écopé de 15 mois de prison ferme et de 3 ans de probation.

L’ancien directeur général de la Ville de Mascouche, Luc Tremblay, qui a constitué la caisse occulte du parti de Marcotte, a quant à lui reçu une sentence de 12 mois de prison et de trois ans de probation.

L’organisateur Claude Lachapelle, dont des entreprises ont rédigé de fausses factures pour BPR-Triax, n’a pas été accusé. Il aurait servi de taupe pour la police dans l’enquête.

Ce procès faisait suite à l’opération Gravier, qui a aussi mené à l’arrestation de Tony Accurso. L’entrepreneur a choisi de subir un procès séparé devant jury, qui devrait avoir lieu en 2018.