/weekend
Navigation

Hommage à «un de nos plus grands poètes»

L’album hommage à Richard Desjardins.
Photo d'archives L’album hommage à Richard Desjardins.

Coup d'oeil sur cet article

Richard Desjardins a écrit des ­chansons qui ont marqué le paysage musical québécois. Pour rendre ­hommage à son œuvre, et aussi pour faire découvrir ses morceaux à une nouvelle génération, le producteur Steve Jolin (Anodajay) a demandé à plusieurs jeunes artistes, comme ­Safia Nolin, Les sœurs Boulay, ­Koriass et Philippe B, de reprendre quelques pièces de l’auteur-­compositeur abitibien.

Musicien et producteur très actif de la scène abitibienne, Steve Jolin a eu l’idée de rendre hommage à Richard ­Desjardins après l’avoir aperçu en ­entrevue pour les 20 ans de Tu m’aimes-tu, il y a quelques années.

«J’avais déjà travaillé avec Raoûl ­Duguay, pour Le Beat à Ti-Bi, et avec Diane Tell, pour Jamais su. Avec Richard Desjardins, je me demandais comment je pourrais rendre hommage à cet artiste qui est probablement le plus grand ­artiste de l’Abitibi et aussi l’un de nos plus grands poètes au Québec.»

L’album hommage à Richard Desjardins.
Photo d'archives

Des gens de Rouyn-Noranda

Avec sa compagnie de disque 117 Records, une filiale de la boîte 7ème ciel, Steve Jolin a contacté Richard ­Desjardins pour avoir son approbation. «Avant même d’approcher les artistes et d’aller trop loin dans le projet, je voulais son accord», dit-il.

Assez rapidement, Richard Desjardins lui a donné le feu vert. Steve Jolin a ­ensuite approché Philippe B, originaire lui aussi de Rouyn-Noranda, pour lui ­demander de réaliser l’album. «J’ai voulu impliquer pas mal de gens de Rouyn avec ce projet, dit Steve Jolin. Que ce soit pour la pochette, le premier vidéoclip et les photos, ce sont tous des gens de Rouyn. Je pense que ç’a pas mal parlé à Richard, qui est un gars très enraciné dans sa ­région.»

Artistes en marge

Pour le choix des artistes qui allaient ­reprendre les morceaux de Desjardins, Steve Jolin et Philippe B souhaitaient avoir des noms «pas très, très connus, des artistes un peu à gauche, en marge», dit le producteur.

Les 13 reprises de l’album sont interprétées par Avec pas d’casque (Au pays des calottes), Safia Nolin (Va-t’en pas), ­Bernard Adamus (Les mammifères), ­Philippe B (Y va toujours y avoir), Fred Fortin (Tu m’aimes-tu), Matiu (Le bon gars), Les sœurs Boulay (L’engeôlière), Yann Perreau (Dans ses yeux), Koriass (M’as mettre un homme là-d’ssus), Keith Kouna (Jenny), Émile Bilodeau (Le chant du bum), Saratoga (Quand j’aime une fois j’aime pour toujours), Klô Pelgag et Philippe Brach (Les Yankees).

«On voulait que les artistes arrivent avec leur couleur dans la chanson, dit Steve Jolin. L’idée n’était pas d’engager un “house band” et que l’artiste vienne chanter. On voulait retrouver la poésie de Desjardins, mais interprétée à travers des artistes.»

Et qu’a pensé Richard Desjardins de ces relectures? «Il m’a écrit une petite phrase qui veut tout dire: “Steve, reçu en plein cœur.”»

L’album Desjardins est présentement sur le marché.

Ce qu’ils ont dit...

L’album hommage à Richard Desjardins.
Photo d'archives

Yann Perreau: «Desjardins est le nouveau code ­alphabétique de la chanson à textes. En plus, il se dévoue pour des causes nobles qui ne font pas l’unanimité dans la population (les Premières Nations, la forêt boréale). C’est un battant ­intelligent et courageux.»

L’album hommage à Richard Desjardins.
Photo d'archives

Klô Pelgag: ­«Richard ­Desjardins ­possède une ­signature très rare et distincte. Il a l’intelligence des mots et la singularité de sa voix leur donne un sens nouveau. [...] Il trône au ­panthéon des poètes vivants. Il fait partie intégrante de ce que nous avons de plus précieux.»

L’album hommage à Richard Desjardins.
Photo d'archives

Keith Kouna: «Il m’a ouvert à toute la puissance poétique de la langue québécoise. Sa voix, son côté ­revendicateur, son ton baveux me ­rejoignaient aussi, mais d’abord la beauté de son écriture. [...] Plusieurs de ses chansons sont parmi les plus belles et les plus fortes de notre répertoire. Et je dirais même celui de la ­francophonie. L’œuvre de Richard ­Desjardins est très importante dans notre histoire musicale.»

L’album hommage à Richard Desjardins.
Photo d'archives

Philippe B: «Pour moi, Desjardins ­représente le “gold standard” de la poésie francophone québécoise de notre époque, où ­cohabitent sans complexe le littéraire et le vernaculaire, le sublime et le quotidien.»

L’album hommage à Richard Desjardins.
Photo d'archives

Koriass: «Il est dans les grands. Son œuvre est riche et prolifique, ses chansons ­intemporelles, le ­caractère singulier de l’homme et de sa ­poésie tranchante a grandement marqué l’imaginaire du Québec. C’est non seulement un des plus grands musiciens, mais selon moi, un des plus grands poètes d’ici.»