/news/society
Navigation

Il mise 15 $ et remporte l’un des plus gros lots de l’histoire du Casino

Un couple de Laval empoche 1,7 M $ grâce à la loterie pancanadienne Powerbucks

Une matinée payante pour les Lavallois Lise Boucher et Marc Bruneau, qui ont quitté le Casino avec 1,7 million $ dans les poches, dimanche.
Photo Agence Qmi, JOËL LEMAY Une matinée payante pour les Lavallois Lise Boucher et Marc Bruneau, qui ont quitté le Casino avec 1,7 million $ dans les poches, dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

La pluie qui tombait dimanche a mené un couple de Laval vers le Casino de Montréal. Il en est ressorti plus riche de 1,7 M$, remportant l’un des plus gros lots de l’histoire de l’établissement.

C’est vers 11 h 30 que Marc Bruneau et sa conjointe Lise Boucher ont vécu «le moment le plus fou de leur vie».

«On n’en revenait pas du tout, raconte au Journal Mme Boucher. J’ai demandé à un employé du Casino de me pincer, car je n’arrivais pas à le croire. Je crois que c’est seulement lorsqu’on sera à la maison, tranquilles, qu’on va réaliser ce qui nous arrive.»

Le couple retraité de Laval n’avait aucune atten­te en allant jouer dimanche. Ils fréquentent le Casi­no très occasionnellement, «surtout pour les spectacles».

«On vient seulement quatre ou cinq fois par année. Là, on s’est dit que s’il ne faisait pas beau, on irait. Pour une fois que la mauvaise température nous rend heureux!» s’exclame la dame de 65 ans.

En joueur avisé, M. Bruneau s’installe toujours devant une machine afin de jouer «seulement pour 20 $». Cette fois-ci, il n’avait dépensé que 15 $ lorsqu’il a remporté le gros lot.

«À un moment donné, tout s’est aligné, mais je n'étais pas sûr si je gagnais. La machine disait “Call an attendant”. C’est là que j’ai compris que j’avais bel et bien gagné», explique Marc Bruneau, qui avait «encore le shake».

Il a demandé à un préposé de surveiller sa place, pour aller chercher sa femme, qui était à un autre étage.

«Je l’ai vu arriver et j’ai cru qu’il était malade tellement il était dans tous ses états! Il m’a dit qu’on était millionnaires et j’ai cru à une blague de sa part. Finalement, j’ai rapidement compris que c’était vrai», rigole Mme Boucher.

Réseau canadien

La machine à laquelle jouait M. Bruneau est le Powerbucks, qui fait partie d’un réseau connecté dans l’Ouest canadien.

«Cette association permet de faire grimper rapidement le gros lot», a précisé le directeur en devoir du Casino de Montréal, Alain Jacques.

Le plus gros lot de l’histoire du casino montréalais a été remporté en 2003. Il s’agissait d’un montant de 3,1 M$.

Des gens généreux

Les Lavallois se décrivent comme un couple très généreux pour sa famille. Ils s’impliquent aussi dans le bénévolat.

«On prend ça comme un retour de balancier. Lorsque ma mère est décédée, on avait pris une partie de l’héritage pour payer un voyage familial à Disney, où on avait amené mes deux frères, leurs enfants et petits-enfants. On était 16 personnes», se remémore Lise Boucher.

Le montant vient conforter la retraite du couple et lui permettra de voyager. Bora-Bora et l’Alaska sont parmi les destinations qui seront visitées par le couple sans enfants.

«On va commencer par se gâter, nous autres. On l’avait rarement fait par le passé. [...] Après, on va penser à la famille proche, c’est sûr qu’on va les gâter encore», affirme Lise Boucher.

Le couple s’est déjà promis de ne pas faire de folies avec ce montant inespéré.

«On est un couple assez tranquille, bien terre-à-terre. On ne veut pas bousculer toutes nos habitudes de vie pour ça», fait valoir Marc Bruneau.

La loterie Powerbucks

En bref 

0,50 $ Mise minimale


1 M$

Le montant de départ du gros lot qui augmente progressivement avec les mises des joueurs


Des machines au Québec, au Manitoba et en Colombie-Britannique

Existe depuis l’été 2016 dans l’Ouest canadien


Offertes au Québec depuis janvier 2017


On peut y jouer en ligne autant que dans les casinos


Les vérifications pour officialiser un gagnant prennent environ 45 minutes