/24m/transports
Navigation

Le pont Honoré-Mercier sera reconstruit

Le ministère des Transports va reconstruire la portion provinciale du pont Mercier qui relie Montréal à la Rive-Sud, soit la structure de droite que l’on peut voir sur cette photo. Les travaux sont estimés à plus de 100 millions de dollars.
Photo 24 heures, Charlotte R. Castilloux Le ministère des Transports va reconstruire la portion provinciale du pont Mercier qui relie Montréal à la Rive-Sud, soit la structure de droite que l’on peut voir sur cette photo. Les travaux sont estimés à plus de 100 millions de dollars.

Coup d'oeil sur cet article

Les automobilistes ne sont pas au bout de leurs peines alors que le pont Honoré-Mercier sera, à son tour, démantelé et reconstruit.

Après la reconstruction du pont Champlain et les travaux de la portion fédérale du pont Honoré-Mercier, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il reconstruira la structure la plus vieille du pont Honoré-Mercier, en direction de la Rive-Sud.

La responsabilité du pont Honoré-Mercier est partagée entre le fédéral et le provincial, mais seule la structure appartenant au ministère des Transports du Québec (MTQ) subira les travaux.

Comme les détails et plans ne sont pas encore réalisés, il n’y a pas de coût ni d’échéancier qui sont associés aux projets. Toutefois, la facture serait estimée, pour l’instant, à plus de 100 millions de dollars. Ce montant s’ajoute aux 300 M$ déjà investis par le MTQ pour les rénovations de sa partie du pont Honoré-Mercier. Quant à la portion fédérale d’Honoré-Mercier, elle a été l’objet de travaux notamment pour le remplacement du tablier. S’étant terminés en 2016, les travaux fédéraux s’étaient élevés à 200 millions de dollars.

Structure de 1934
 

La portion qui sera reconstruite, qui comporte les voies en direction de la Rive-Sud, a été érigée en 1934. «Cette section est usée et ne répond plus aux standards modernes de sécurité, c’est pourquoi elle doit être remplacée», expliquait Pierre Moreau, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et député de Châteauguay. 

Rappelons qu’en 2011, le pont Honoré-Mercier avait été fermé d’urgence à la circulation par souci de sécurité et avait subi d’importants travaux de renforcement.

La nouvelle structure sera construite aux côtés de l’ancienne, ce qui «permettra d’achever ces travaux plus rapidement et efficacement» selon le ministre Moreau, et comportera deux voies de circulation et une piste multifonctionnelle. Cela permettra notamment de lever l’interdiction des camions en surcharge et de rouvrir entièrement le trottoir. L’annonce de tels travaux n’inquiète pas le voisinage.

«Le pont a fait ses années, c’est important qu’il reste sécuritaire», estime Jean Brunet qui réside à proximité depuis 1987 en soulignant qu’il espère que le nouveau pont sera conçu de manière à réduire le bruit et diminuer la poussière dans le quartier.

Avec les autochtones

Comme le pont Honoré-Mercier relie l’île de Montréal et la Rive-Sud par la réserve Mowaks de Kahnawake, les travaux de reconstruction seront faits en collaboration avec les communautés autochtones.

«Oui, physiquement [la reconstruction sera importante], mais symboliquement, ça permettra un renforcement des liens entre les différentes communautés de Montréal, de la Rive-Sud et des nations Mowaks», expliquait le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, qui estime que ce projet sera profitable pour tous à plusieurs niveaux.

À l’origine la circulation dans les deux directions se faisait sur ce pont, jusqu’à ce que le besoin nécessite un élargissement, d’où la construction d’une deuxième structure en 1963. Ce pont plus récent, en direction de Montréal, ne sera, quant à lui, pas sujet à des travaux d’aussi grande envergure, il nécessite davantage des travaux d’entretien que de remplacement.

Pont Honoré-Mercier

• 78 000 véhicules par jour en 2011

• 2 voies dans chaque direction

• Interdiction du surcharge depuis 2007

• Aucune voie cyclable ou piétonnière depuis la fermeture du trottoir

• Voies de circulation avec largeur réduite

Le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et député de Châteauguay, Pierre Moreau, et le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley ont annoncé dimanche qu'une partie du pont Honoré-Mercier sera reconstruite dans les prochaines années.
Photo 24 heures, Charlotte R. Castilloux
Le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et député de Châteauguay, Pierre Moreau, et le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley ont annoncé dimanche qu'une partie du pont Honoré-Mercier sera reconstruite dans les prochaines années.

Pierre Moreau se représentera dans Châteauguay

L’actuel député de Châteauguay, Pierre Moreau, sera encore candidat libéral dans son comté aux prochaines élections provinciales.

«Je suis très fier des responsabilités qu’on m’a toujours confiées, quelle que soit la circonscription que je représentais», affirmait celui qui défend les intérêts des Châteauguois depuis 2008.

«Je suis déterminé à continuer de rendre service aux gens de cette communauté qui me font l’honneur de me demander de les représenter à l’Assemblée nationale», soulignait-il lors de l’annonce des futurs travaux du pont Honoré-Mercier dimanche.

Député libéral, Pierre Moreau est également ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor. M. Moreau a également été député de Marguerite-D’Youville entre 2003 et 2007.