/auto/reviews
Navigation

Un classique réinventé

Le Honda CR-V est un favori de longue date parmi les utilitaires compacts. Pour 2017, son constructeur propose un modèle repensé, qui gagne en confort et en sophistication.
Photo courtoisie Honda Le Honda CR-V est un favori de longue date parmi les utilitaires compacts. Pour 2017, son constructeur propose un modèle repensé, qui gagne en confort et en sophistication.

Coup d'oeil sur cet article

Année après année, le Honda CR-V s’est maintenu parmi les utilitaires compacts les plus populaires au Canada. Pour préserver ce succès commercial impressionnant, son constructeur a lancé une version modernisée, qui inaugure une cinquième génération prometteuse.

Depuis environ 20 ans, près d’un demi-million d’automobilistes canadiens ont choisi le Honda CR-V pour leurs déplacements. Ce choix a été basé sur l’aspect pratique de ce véhicule, ses prix concurrentiels et des performances très convenables. C’est sans oublier la notoriété de la marque, car on croit beaucoup en cette infaillibilité parfois surfaite des produits japonais, à commencer ceux de Honda et de Toyota.

Cette popularité fait du CR-V un des véhicules les plus vendus de sa catégorie avec le Nissan Rogue, le Toyota RAV4 et le Ford Escape, ses trois principaux rivaux à l’échelle canadienne (sans oublier le Mazda CX-5, qui se substitue à l’Escape à l’échelle québécoise).

Au sein de la marque Honda, le CR-V occupe désormais une place intermédiaire entre le Pilot, un gros véhicule à sept places, et le HR-V, un véhicule sous-compact devenu le «p’tit utilitaire de la famille» depuis son apparition, en juillet 2015.

D’ailleurs, au premier coup d’œil, on croirait le CR-V 2017 nettement plus gros que le modèle original lancé il y a une vingtaine d’années. Pourtant, il n’en est rien. Le CR-V actuel est aussi long et aussi haut, à quelques millimètres près, que son ancêtre de la fin des années 1990. Même l’empattement des deux véhi­cules ne diffère que de quelques dizai­nes de millimètres.

Par contre, la largeur supérieure du modèle actuel (+99 mm), ses formes rondelettes plus galbées, sa ceinture de caisse plus haute, sa surface vitrée moins généreuse (surtout à l’arrière) et, selon la version, ses jantes de 17 ou 18 po (plus grosses que celles de 15 po du CR-V original) contribuent à évoquer un volume plus important. Un diamètre de braquage supérieur (11,4 m contre 10,6 pour le modèle original), qui rend le nouveau CR-V moins facile à garer, influen­ce aussi notre perception. Mais puisque les dimensions demeurent essentiellement les mêmes, la signification de l’acronyme CR-V – «Compact Recreational Vehicle» – tient toujours.

Le CR-V 2017 a un coffre transformable offrant un des volumes utiles les plus importants.
Photo courtoisie Honda
Le CR-V 2017 a un coffre transformable offrant un des volumes utiles les plus importants.

PREMIER MOTEUR TURBO

Lancé en octobre 2016, ce CR-V a inauguré une cinquième génération, mais sans tambour ni trompette.

Honda l’a dévoilé dans un entrepôt désaffecté de Detroit devant une poignée de journalistes et des caméras branchées sur les réseaux sociaux. Un lancement nouveau genre, virtuellement.

Pourtant, il s’agit d’un nouveau cru. Sa silhouette renouvelée marque une évolution naturelle avec le modèle de quatrième génération par le vitrage en coin au niveau du pilier D (à l’arrière) et les blocs optiques avant étirés, qui enveloppent les coins de la carrosserie. Pour la version haut de gamme Touring (et elle seulement), ces optiques disposent désormais de feux de route et de croisement à DEL. L’avant paraît aussi beaucoup plus imposant à cause de sa partie inférieure très proéminente.

La nouveauté la plus importante se cache cependant sous le capot. On y trouve le moteur ayant la plus petite cylin­drée de l’histoire du CR-V qui, de surcroît, pour la première fois, est suralimenté. Cette variante du quatre-cylin­dres turbo de 1,5 L de la Civic développe 190 ch et produit ses 179 lb-pi de couple de 2000 à 5000 tr/min. Comme celui de la Civic, ce moteur à injection directe peut être alimenté avec du carburant régulier. Le quatre-cylindres atmosphérique de 2,4 L qui animait le CR-V de la génération antérieure disposait de 185 ch et produisait ses 181 lb-pi de couple à 3900 tr/min.

Ce moteur suralimenté est jumelé à une boîte de vitesses automatique à varia­tion continue, système adopté par Honda pour le CR-V 2015 afin de réduire la consommation de carburant. Dans notre cas, c’est une cote moyenne de 9,7 L/100 km que nous a permis de réaliser le CR-V Touring 2017 dont nous avons fait l’essai, cote un peu supé­rieure aux 8,0 L promis par le constructeur.

Honda offre une transmission intégrale réactive pour ce véhicule à vocation familiale. Appelée Real Time AWD, elle fait partie de l’équipement de série des versions EX, EX-L et Touring, plus richement équipées, alors qu’il faut débour­ser 2800 $ pour l’obtenir sur la version d’entrée de gamme LX. Elle est conçue pour transmettre jusqu’à 40 % du couple moteur aux roues arrière lorsqu’elle détecte une perte d’adhérence au niveau des roues avant. Malgré un fonctionnement transparent (le conducteur n’a rien à faire pour qu’elle entre en action), la transmission intégrale du Mazda CX-5 nous paraît plus effica­ce, ne serait-ce que parce qu’elle peut transmettre plus de couple moteur aux roues arrière, soit jusqu’à 50 %.

En outre, les 190 ch du moteur du CR-V Touring le situent entre le RAV4 Limited et le Rogue SL Platine, tous deux animés par un quatre-cylindres atmosphérique de 2,5 L développant respectivement 176 et 170 ch, et l’Escape Titanium un cran plus haut, avec son un quatre-cylindres turbo de 2,0 L et 245 ch. Le moteur du Honda lui permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en 8 secondes environ, soit une seconde de moins qu’il n’en fallait à l’ancien CR-V. Malheureusement, sa boîte automatique affadit ses performances, même en mode sport, un des trois modes de gestion de la puissance dont il dispose.

Le tableau de bord redessiné du CR-V 2017 adopte une symétrie mettant en valeur l’écran tactile central.
Photo courtoisie Honda
Le tableau de bord redessiné du CR-V 2017 adopte une symétrie mettant en valeur l’écran tactile central.

PLUS DE SYSTÈMES DE SÉCURITÉ

Avec l’arrivée du modèle 2017, la dotation de série du CR-V a été enrichie, surtout du côté des dispositifs d’aide à la conduite. Toutes les versions à quatre roues motrices (mais pas la LX de base) sont désormais livrées avec un régulateur de vitesse adaptatif, des feux de route automatiques et un dispositif de mitigation du louvoiement. Malheureusement, les dispositifs de détection d’obstacles dans les angles morts demeu­rent l’apanage des versions plus chères EX, EX-L et Touring.

En revanche, le CR-V 2017 demeure un des utilitaires compacts les plus spacieux et les plus polyvalents. Les espaces de rangement abondent et le volume utile du coffre est particulièrement important. Les portes latérales arrière découvrent aussi une ouverture très large, qui facilite l’embarquement des bambins nécessitant un siège d’appoint.

Assemblé dans trois usines nord-américaines en raison de sa grande popularité (Alliston en Ontario, East Liberty en Ohio et Greensburg en Indiana), le CR-V jouit d’une finition soignée. Avec son nouvel aménagement intérieur plus moderne (son nouvel écran «flottant» est particulièrement pratique et facile à utiliser), il a probablement ce qu’il faut pour satisfaire pendant encore... 20 ans!

CR-V hybride : bientôt, mais quand ?

Le Honda CR-V hybride dévoilé au salon Auto Shanghai 2017.
Photo courtoisie Honda
Le Honda CR-V hybride dévoilé au salon Auto Shanghai 2017.

On verra bientôt un Honda CR-V à motorisation hybride sur le marché automobile nord-américain. La direction des Communications d’American Honda Motor, filiale états­unienne du constructeur nippon, l’a confirmé par écrit à la presse spécialisée. Reste à savoir quand cette variante sera en vente sur notre continent et si elle le sera au Canada.

La stratégie commerciale varie d’un constructeur à l’autre. Ford, par exemple, a offert des versions hybrides de l’Escape de 2004 à 2012, mais après. De leur côté, Toyota et Nissan ont lancé l’an dernier des versions hybrides de leurs RAV4 et Rogue, mais seul l’hybride de Toyota est vendu au Cana­da.

Quoi qu’il en soit, le CR-V hybride existe bel et bien. Il a été dévoilé la semaine dernière au salon Auto Shanghai, en Chine, pays où il sera vendu dès le second semestre de 2017.

Cette nouveauté sera animée par le groupe motopropulseur Sport Hybrid i-MMD (pour Intelligent Multi-Mode Drive) qu’utilise l’Accord hybride. Il s’agit d’un quatre-cylindres à essence de 2,0 L à cycle Atkinson jumelé à une boîte automatique à variation continue et à deux moteurs électriques alimentés par une batterie au lithium-ion. Pour cette berline, il produit une puissance nette de 212 ch.

Honda CR-V

Prix

26 890 $ (LX 2RM); 26 690 $ (LX 4RM); 33 190 $ (EX 4RM); 35 490 $ (EX-L 4RM); 38 290 $ (Touring).

Transport et préparation

1725 $

Groupe motopropulseur

L4 turbo DACT, 1,5 L, 190 ch à 5600 tr/min, 179 lb-pi à 2000-5000 tr/min. Boîte de vitesses automatique à variation continue. Roues avant motrices (LX) ou transmission intégrale (LX, EX, EX-L et Touring).

Particularités

Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus: P235/65R17 (LX), P235/60R18 (EX, EX-L et Touring).

Cotes

Empattement: 2660 mm; longueur: 4586 mm; largeur: 1849 mm; hauteur: 1679-1689 mm. Poids: 1502-1617 kg. Capacité du réservoir: 53 litres. Volume du coffre: 1110-2146 L. Capacité de remorquage: 680 kg (1500 lb). Consommation moyenne (essai; Touring): 9,7 L/100 km.

Concurrence

Chevrolet Equinox, Dodge Journey, Ford Escape, GMC Terrain, Hyundai Tucson, Jeep Cherokee, Kia Sportage, Mazda CX-5, Mini Countryman, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Suba­ru Forester, Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan

Points forts

  • Intérieur spacieux
  • Coffre pratique
  • Esthétique réussie

Points faibles

  • Visibilité arrière rédui­te
  • Puissance motrice affadie par la boîte automatique
  • Champ de vision avant perfectible