/news/green
Navigation

Contraints de quitter leur demeure

France Fortier
Photo Isabelle Houle France Fortier

Coup d'oeil sur cet article

PRÉVOST | Après avoir subi un malaise cardiaque en raison du stress lié à une série d’inondations, une femme des Laurentides a décidé mardi, avec son conjoint, de quitter sa résidence.

France Fortier et Claude Lalonde, tous deux âgés de 54 ans, sortaient des boîtes de leur résidence de la rue Leblanc, à Prévost, dans les Laurentides.

La maison où ils habitent depuis 11 ans a été inondée il y a trois semaines et, puisque l'eau l'a beaucoup abîmée, ils ne savent pas s’ils pourront un jour y vivre de nouveau.

Découragés

«On déménage. C’est décourageant et ça fait de la peine, mais tout est pourri par l’eau. Aujourd’hui [mardi], la rivière a remonté encore et a inondé notre terrain. L’eau ne s’est pas infiltrée, mais elle monte vite», confie la dame.

Cette mésaventure a causé un si grand stress à Mme Fortier qu’elle a récemment subi un malaise cardiaque et a dû être hospitalisée. Elle revenait dans sa maison mardi pour tenter de récupérer des articles de cuisine et d’autres biens. «On a perdu plus que la moitié de nos choses», explique-t-elle.

Puisque la maison se trouve en zone inondable, les conjoints n’ont pas d’assurances pour couvrir ce type de dommages.