/news/green
Navigation

Contraints de quitter leur demeure

France Fortier
Photo Isabelle Houle France Fortier

Coup d'oeil sur cet article

PRÉVOST | Après avoir subi un malaise cardiaque en raison du stress lié à une série d’inondations, une femme des Laurentides a décidé mardi, avec son conjoint, de quitter sa résidence.

France Fortier et Claude Lalonde, tous deux âgés de 54 ans, sortaient des boîtes de leur résidence de la rue Leblanc, à Prévost, dans les Laurentides.

La maison où ils habitent depuis 11 ans a été inondée il y a trois semaines et, puisque l'eau l'a beaucoup abîmée, ils ne savent pas s’ils pourront un jour y vivre de nouveau.

Découragés

«On déménage. C’est décourageant et ça fait de la peine, mais tout est pourri par l’eau. Aujourd’hui [mardi], la rivière a remonté encore et a inondé notre terrain. L’eau ne s’est pas infiltrée, mais elle monte vite», confie la dame.

Cette mésaventure a causé un si grand stress à Mme Fortier qu’elle a récemment subi un malaise cardiaque et a dû être hospitalisée. Elle revenait dans sa maison mardi pour tenter de récupérer des articles de cuisine et d’autres biens. «On a perdu plus que la moitié de nos choses», explique-t-elle.

Puisque la maison se trouve en zone inondable, les conjoints n’ont pas d’assurances pour couvrir ce type de dommages.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.