/sports/hockey
Navigation

La prédiction du beau-frère...

Yannick Weber joue en moyenne un peu plus de 11 minutes par match avec les Predators.
Photo d’archives Yannick Weber joue en moyenne un peu plus de 11 minutes par match avec les Predators.

Coup d'oeil sur cet article

NASHVILLE | Yannick Weber connaît bien le Canadien. Il a porté les couleurs de l’équipe dans 115 matchs entre les saisons 2008-2009 et 2012-2013. À Montréal, il a aussi appris à bien connaître Carey Price.

Weber fait partie de la grande famille du gardien. Le Suisse reste à Nashville avec celle qui a gagné son cœur depuis quelques années déjà, Kayla Price, la petite sœur de Carey.

Dans le vestiaire des Predators à quelques heures du quatrième match contre les Blues, mardi, Weber a dévié des questions sur sa propre série pour parler de son ancien coéquipier et maintenant beau-frère.

Pour lui, ça ne fait aucun doute. Price écrira son nom prochainement au bas d’une lucrative prolongation de contrat.

«Carey a connu une seule organisation dans la LNH, il a à cœur le Canadien et la ville de Montréal, a dit Weber en entrevue au Journal de Montréal. Je sais qu’il se sent bien et qu’il est heureux. Je suis pas mal persuadé qu’il ­terminera sa carrière à Montréal.

«Il a toujours été bien traité avec le Canadien, a-t-il continué. Depuis plusieurs saisons, il est la colonne vertébrale de cette franchise. Je sais qu’il aime la ville et que les partisans sont bons pour lui. Je serais vraiment surpris s’il ne signait pas une prolongation de contrat dès cet été. Mais dans un marché comme Montréal, il y a parfois des surprises.

«Je ne m’attendais pas à l’échange de P.K. Subban. Marc (Bergevin) a toutefois été très clair lors de son bilan, il n’échangera pas Carey. Marc n’avait pas offert la même réponse pour P.K. l’an dernier. Si j’étais dans la peau du DG, je n’échangerais pas mon meilleur joueur. ­Carey est l’un des meilleurs joueurs de la LNH, pas juste du Canadien.»

Marché moins exigeant

À Nashville depuis cette année, Weber a renoué avec un ancien coéquipier du CH en ­Subban. Les deux se connaissent depuis longtemps. Ils ont joué l’un contre l’autre dans la Ligue junior de l’Ontario, ils ont été tous les deux repêchés en 2007 par le Tricolore et ils ont passé une saison ensemble avec les Bulldogs de Hamilton.

Aux yeux de Weber, Subban peut encore plus être lui-même dans la ville du country

«C’est plus facile pour tous les joueurs qui proviennent d’un gros marché et qui débarquent dans une ville comme Nashville, a dit le défenseur de 28 ans. P.K. joue vraiment bien dernièrement. À Nashville, il peut rester plus loin des projecteurs. Quand il traverse une ­période plus difficile, ça passe plus inaperçu.

«Quand tu es un joueur étoile, il y a toujours de la pression sur tes épaules, a-t-il poursuivi. Mais c’est encore plus gros dans une ville comme Montréal, où le hockey est une religion. Ici, P.K. se fond facilement dans le groupe. Il est un de nos joueurs clés, mais il n’a pas toute la pression du monde.»

Heureux avec les Predators

Utilisé dans un rôle de sixième défenseur par Peter Laviolette, Weber a participé à 73 matchs des siens cette saison et il a joué toutes les rencontres depuis le début des séries. Il forme un duo avec Matt Irwin, jouant en moyenne un peu plus de 11 minutes.

«C’est une bonne saison pour moi, surtout après une saison pénible à Vancouver l’an dernier, a répliqué Weber. Je ne savais pas à quoi le futur ressemblerait pour moi après ma dernière année avec les Canucks. Je suis heureux à Nashville. Nous avons un très bon groupe de défenseurs et les Predators m’ont fait confiance dès le départ.»

À la fin des séries, Weber souhaitera convaincre son DG David Poile de lui offrir un autre contrat.

«J’aimerais rester à Nashville. Je trouve que le système de Peter cadre bien avec mon jeu. Je me sens bien avec les Preds, j’aime l’équipe et la ville. Ce sera un de mes objectifs de rester avec les Predators. Mais le hockey est une business, on ne peut jamais prédire ce qui arrivera.»

 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.