/misc
Navigation

Le recrutement, la clé du succès

Jeunes et vétérans des Carabins de l’Université de Montréal poursuivent leur préparation en vue de la saison 2017.
photo agence QMI, Dario Ayala Jeunes et vétérans des Carabins de l’Université de Montréal poursuivent leur préparation en vue de la saison 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Les Carabins de l’Université de Montréal ont vu plusieurs vétérans terminer leur aventure avec l’équipe la saison dernière et ils ont dû dénicher de nouveaux talents qui les aideront à reconquérir la coupe Vanier.

Le départ du porteur de ballon Sean Thomas Erlington figure parmi les plus importants, tout comme celui du joueur de ligne défensive Junior Luke, invité au minicamp des recrues des Giants de New York, dans la NFL.

L’entraîneur-chef des Bleus, Danny Maciocia, est certain que les autres demis offensifs sauront prendre le relais et que les nouveaux venus feront le travail.

«C’est sûr qu’on va en perdre quelques-uns cette année. Mais on travaille très fort sur le recru­tement, on veut avoir de la profondeur à chaque position, a-t-il mentionné dans une entrevue téléphonique. Il faut toujours avoir un plan en place, pas seulement pour 2017, mais il faut également commencer à penser à 2018 et même à 2019.»

«On a de très bons porteurs comme Gabriel Parent, Asnnel Robo, Julien Choquette-Daigneault et Khalil Kerr. Ils attendent leur opportunité et ils vont l’avoir. Je suis convaincu qu’ils vont faire de belles choses.»

Gabriel Parent, Porteur de ballon
Photo BEN PELOSSE
Gabriel Parent, Porteur de ballon

Préparer l’avenir

Parmi les recrues qui pourraient retenir l’attention en 2017, le joueur de ligne défensive Philippe Lemieux-Cardinal vient en tête de liste. L’athlète de 6 pi 5 po et 230 lb espère contribuer au succès de l’équipe dès sa première campagne, lui qui n’a pas hésité très longtemps avant d’opter pour les Carabins.

«Avoir un entraîneur comme ça, avec autant d’expérience et qui a été dans la LCF, c’est sûr que ça m’a un peu poussé à choisir cette équipe», a-t-il confié.

«Mon but, c’est de voir le plus de terrain possible, faire de mon mieux pour me développer physiquement et techniquement. Je veux aider l’équipe le plus possible.»

Première impression

Maciocia s’est dit impressionné de ce qu’il a vu de la recrue jusqu’à présent.

«C’est un jeune que je connais très bien, je l’ai regardé jouer à Grasset. Quand tu vois son gabarit et l’intensité qu’il amène à chaque jeu et chaque jour, on voit qu’il a tout un avenir devant lui. On s’attend à ce qu’il ait un impact assez important dès sa première année», a-t-il expliqué.

Lemieux-Cardinal est tout de même conscient qu’il devra travailler certains aspects de son jeu afin de devenir un joueur d’impact.

«Je suis un joueur explosif, qui aime mettre de la pression sur le quart. Mais il faut que j’améliore mon jeu contre la course, a-t-il avoué. Ce n’est pas toujours évident de prendre des blocs contre la course. C’est vraiment mon point faible et je vais travailler là-dessus.»

«Je ne suis vraiment pas stressé pour la suite, je sais que les entraîneurs vont aller chercher le meilleur de nous pour qu’on s’améliore.»