/news/health
Navigation

Une passionnée utilise la pêche pour sortir des femmes de leur isolement

Elle utilise la pêche pour sortir des femmes de leur isolement

Joannie De Lasablonnière
Photo Mario Viboux En plus d’initier les femmes à la pêche, Joannie De Lasablonnière se sert aussi de son loisir pour intervenir avec des adolescents d’une maison de jeunes de Verdun, où elle travaille.

Coup d'oeil sur cet article

Une passionnée de pêche qui a taquiné le poisson dans plusieurs pays veut initier les femmes à ce loisir pour les sortir de leur isolement et leur donner du plaisir.

L’an dernier, Joannie De Lasablonnière et Sabrina Barnes ont fondé l’entreprise La pêche au féminin.

«J’ai vite réalisé qu’il manquait de femmes pêcheuses. J’ai fondé cette entreprise, et l’engouement est déjà très fort. Par la force des choses, les femmes s’ouvrent, partagent leurs expériences de vie, mais elles viennent surtout pour le plaisir de pêcher», affirme Mme De Lasablonnière, qui n’est pas une thérapeute, mais est convaincue que la pêche peut aider dans les moments difficiles.

Selon Mme De Lasablonnière, plusieurs femmes craignent de poser des questions lorsqu’il y a des hommes dans un groupe. Elles sont donc plus en confiance pour apprendre à pêcher lorsqu’elles sont entre femmes.

Plusieurs femmes qui s’inscrivent à des fins de semaine de pêche ont vécu un récent divorce et voudraient pouvoir pêcher seules, sans dépendre de quelqu’un.

«Une femme m’a dit un jour avoir vécu une année difficile et le fait de savoir qu’elle allait pêcher dans le bois la motivait à passer au travers ses difficultés.»

Ainsi, du 2 au 4 juin prochain, Joannie De Lasablonnière se rendra à la rivière Moisie sur la Côte-Nord pour pêcher le saumon de l’Atlantique avec 12 femmes de la communauté innue Uashat Mak Mani-Utenam.

Plus de 50 futures pêcheuses

Pendant les cours qui durent généralement une fin de semaine, elles apprennent comment monter une canne, lancer à la mouche, faire les nœuds et monter la mouche.

Les participantes apprendront aussi l’éthique du bon pêcheur, la remise à l’eau et la conservation des poissons. Des soirées de pêche seront coordonnées ensuite lors de cette aventure.

En 2013, Joannie De Lasablonnière a obtenu la certification CCI (certified casting instructor) de l’International Federation of Fly Fisher. Elle est la troisième femme au Québec et la cinquième au Canada à obtenir cette certification. En 2016, elle a aussi obtenu la certification d’instructeur de l’école Wulff School of Fly Fishing.