/news
Navigation

Il sauve les meubles

Inondations
Sarah Bélisle / JdeM Guy Viau, résident de la rue Jacques-Cartier, a loué un camion de déménagement pour vider sa maison, craignant que l'eau n'atteignent le niveau de son plancher dans les prochains jours.

Coup d'oeil sur cet article

Certains propriétaires de maison inondés ont loué des camions de déménagement pour vider en catastrophe leurs maisons, question de «sauver les meubles» comme ils peuvent.

«L’expression prend tout son sens», lance Guy Viau, entre deux voyages de sacs et de boîtes vers son camion de déménagement. Depuis mardi, le résident de la rue Jacques-Cartier, à Gatineau, craint la crue des eaux qui menace la demeure qu’il habite depuis plus de vingt ans.

L’eau a atteint sa maison à droite et s’approche dangereusement à l’arrière et à gauche. Elle s’infiltre déjà au sous-sol, mais la pompe suffit pour le moment à l’expulser.

«Mais ce n’est pas terminé. C’est pour ça que je vide. On ne le sait pas. Ça pourrait monter aussi haut que le plancher ici [du rez-de-chaussée], explique-t-il. On spécule, mais on ne peut pas attendre que l’eau ait passé sur le plancher pour réagir.»

M. Viau compte laisser ses meubles et autres biens dans le camion de déménagement pour l’instant, en attendant de voir comment évolue la situation. Si sa maison subit trop de dommage au cours des prochains jours, il devra entreposer ses avoirs.

Des sacs de sable à la dizaine

Les derniers jours ont été tout particulièrement pénibles. M. Viau et son fils ont installé plus d’une centaine de sacs de sable autour de la maison. C’est sans compter son déménagement improvisé.

«Ça fait des grosses journées. J’ai eu beaucoup d’aide, beaucoup d’amis. C’est apprécié».

Hébergé chez des amis, il compte néanmoins revenir souvent chez lui  «pour m’assurer que la pompe fonctionne. On ne pouvait pas laisser ça abandonner. Dans des périodes comme ça, c’est toujours dangereux d’avoir des vols, des choses comme ça», dit-il.