/news
Navigation

Inondation: des officiers de l’armée déjà sur le terrain

Ville de Rigaud, en Montérégie.
Photo Agence AMI, Joël Lemay Ville de Rigaud, en Montérégie.

Coup d'oeil sur cet article

Les officiers de l’armée ont commencé à évaluer les besoins sur le terrain afin de déterminer où les soldats se déploieront pour épauler au moins les autorités civiles qui sont aux prises avec des inondations dans plusieurs secteurs du Québec.

Dans un courriel envoyé à l’Agence QMI vendredi soir, la Défense nationale a indiqué que l’évaluation des besoins a déjà débuté. Cette annonce survient quelques heures après que le ministre de la Sécurité civile du Québec, Martin Coiteux, eut indiqué, en après-midi, avoir appelé Ottawa en renfort.

À LIRE AUSSIDébordement des rivières: Coiteux demande l’intervention de l’armée

«Ce travail initial est essentiel à une intervention fédérale coordonnée. Il permettra aux FAC de déployer les moyens voulus aux bons endroits. Bien qu’il prenne un peu de temps, il est absolument nécessaire pour que nous soyons en mesure de fournir l’aide la plus efficace possible», a mentionné Daniel Le Bouthillier, chef des relations avec les médias pour la Défense nationale.

L’armée canadienne n’était toutefois pas en mesure, vendredi soir, d’établir un échéancier précis quant à son déploiement. La Défense a indiqué qu’elle donnerait plus d’informations «dès que la reconnaissance et la planification seront terminées».

Pas une première

Pour l’armée, il s’agira d’une seconde intervention pour des inondations au Québec depuis le début de la décennie.

En 2011, l’Opération Lotus (E) 1-11 avait vu plus de 840 membres des forces armées être déployés dans 15 villes le long de la rivière Richelieu, en Montérégie.

Moins de 24 heures après avoir reçu la demande d’assistance du Québec, 500 hommes étaient déjà à pied d’œuvre sur le terrain. Le contingent militaire était demeuré sur place du 6 mai au 14 juin 2011, avec des effectifs variant tout au long de l’opération.

De nombreux cours d’eau sont sortis de leur lit ces derniers jours, menaçant les demeures de centaines de Québécois, principalement dans la région de Montréal, en Montérégie, en Outaouais et en Mauricie.

Le dernier bilan de la Sûreté du Québec, vendredi après-midi, faisait état de 1546 résidences touchées par les inondations dans plus de 130 municipalités.