/news
Navigation

Inondations: un journaliste met en garde ses collègues des dangers

Inondations: un journaliste met en garde ses collègues des dangers
PHOTO MARTIN ALARIE

Coup d'oeil sur cet article

Un journaliste a mis en garde ses collègues concernant l’aspect dangereux des lieux inondés sur sa page Facebook vendredi. Il raconte l’histoire d’un photographe qui a failli se noyer dans le cadre de son travail à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Selon Pierre Saint-Arnaud, le photographe marchait dans l’eau quand il a soudainement coulé dans une piscine creusée, cachée par l’inondation. Retenu par ses bottes et son équipement, c’est une personne qui l’avait vu disparaître qui a finalement réussi à le sauver «in extremis».

«Ne marchez pas seul en zone inondée, particulièrement derrière les résidences. Les rues peuvent aussi cacher des bouches d'égout dont le couvercle a été déplacé, etc. Soyez visibles en tout temps», a-t-il conseillé.

Ivanoh Demers, le photographe en question, a d'ailleurs commenté la publication de Pierre Saint-Arnaud. «Cet épisode malchanceux était, je crois, la fois que j’ai écoulé ma 6e vie. [...]  Le lendemain matin les autorités nous obligeaient à nous déplacer avec un bâton pour tâter le fond de l’eau avant de faire un pas...», a-t-il indiqué.