/entertainment/music
Navigation

Envoutant Jean-Michel Jarre

Coup d'oeil sur cet article

Artiste légendaire de la musique électronique, le Français Jean-Michel Jarre donnait son tout premier concert en carrière à Montréal, jeudi soir, au Centre Bell. Cet événement «historique» n’a malheureusement attiré que très peu de personnes. Les spectateurs présents, eux, ont eu droit à un excellent concert, envoûtant et très maîtrisé.

La foule

Véritable mégastar en Europe, Jean-Michel Jarre ne jouit visiblement pas de la même popularité en Amérique du Nord. Hier soir, seulement 3856 personnes se sont déplacées pour aller voir son premier concert à Montréal. Quand on sait que l’artiste électro a souvent offert des prestations devant plus d’un million (!) de spectateurs, il y a de quoi être surpris de la si petite foule d’hier. C’est ce qu’on appelle un concert très intime.

La musique

Artiste extrêmement prolifique, Jean-Michel Jarre compte une vingtaine d’albums studio en carrière. Dans son nouveau concert, il pige un peu partout dans son répertoire, en s’attardant un peu plus à ses récents albums, dont les deux Electronica et son dernier, Oxygène 3, paru l’an dernier. En écoutant ses compositions, on remarque à quel point l’artiste a pu influencer des groupes comme M83 et Ratatat.

Le visuel

En entrevue avec Le Journal, Jean-Michel Jarre avait parlé d’une nouvelle technologie en trois dimensions sans lunettes qu’il utilisait dans son concert. «Je ne pourrais sortir mon spectacle en Blu-Ray, car ça ne fonctionnera pas», avait-il dit. En vrai, la technologie nous est apparue moins révolutionnaire que prévu. Il y a assez peu de 3D et ce sont plutôt les écrans vidéo, placés à différents endroits, qui créent l’effet de profondeur. Le concert demeure visuellement très intéressant, sans être époustouflant.

L’ambiance

Quand on est habitué à faire danser des centaines de millions de personnes, un «petit» endroit comme le Centre Bell ne nous effraie pas. Malgré la maigre assistance, Jean-Michel Jarre a donné un concert vibrant et très énergique, avec des compositions électros rythmées qui flirtaient parfois avec le dance et la techno. On aurait toutefois espéré que les spectateurs se déhanchent davantage au lieu d’être plutôt stoïques.

Les salutations

Relativement bavard, Jean-Michel Jarre a pris la parole à quelques reprises durant la soirée. «Bonsoir Montréal! Vaut mieux tard que jamais. Je suis particulièrement heureux d’être ici pour souligner le 375e anniversaire de la ville. Les artistes de Montréal m’ont particulièrement inspiré, autant sur le plan musical que visuel. On va passer une bonne soirée!» Un contact avec la foule qui a été apprécié.

LE VERDICT

Jean-Michel Jarre s’est montré très généreux envers le public montréalais hier. Il a joué pas moins de 23 chansons de façon très maîtrisée avec ses deux musiciens, dont le Québécois Stéphane Gervais. Un concert qui a rempli les attentes, mais que l’on aurait préféré être présenté devant une foule beaucoup plus imposante. Ce sera peut-être pour la prochaine fois... dans 45 ans!

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.