/finance/pme
Navigation

La médecine à l’heure des réseaux sociaux

Bloc hôpital
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

J’en ai fait le sujet de ma chronique, il y a quelques semaines: le système de santé au Québec est à l’agonie. On tente encore à ce jour de sortir la tête de l’eau avec un système de santé archaïque qui n’a jamais fait ses preuves. Il est bien temps qu’on s’assoie un moment pour réfléchir à son avenir. Si vous me permettez de poursuivre cette réflexion, j’aimerais vous présenter une start-up canadienne qui m’a grandement inspiré: Figure 1.

Figure 1 est une compagnie torontoise qui voit grand, mais simplement. Son objectif est de démocratiser la médecine grâce à une application mobile mettant en contact divers professionnels de la santé. En 2016, l'application a aisément atteint le million d’utilisateurs compétents sur sa plateforme. Le principe est simple: lorsqu’un membre du réseau fait face à un problème, il n’a qu’à le partager avec ses pairs et échanger sur le sujet. Finalement, c’est un genre de blogue à très grande échelle.

Selon les créateurs de l’application, deux tiers des étudiants nord-américains en médecine utilisent ce forum. De plus, l’organisation internationale Médecins sans Frontières compte maintenant cet instrument parmi ses outils de travail. La plus-value de cette application se trouve dans son caractère urgent. Par exemple, un professionnel qui se retrouve devant une urgence, loin de tous les services, peut obtenir l’opinion d’un autre professionnel spécialisé dans une science connexe à la sienne. C’est un peu comme avoir une encyclopédie au bout des doigts.

Avec de telles initiatives, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi la technologie est aussi sous-utilisée. Si la sécurité est un problème, il est très simple de garder le cas d’un patient anonyme. On cherche sans cesse des solutions ultras complexes pour notre système de santé. En voilà une simple, facile et efficace!

Pour ce qui est de l’objectif de Figure 1, c’est mission réussie. Il est difficile d’imaginer la médecine aussi accessible et démocratisée qu’elle l’est avec cette application.