/finance/business
Navigation

Délices du Lac-Saint-Jean a le vent dans les voiles

Les Délices du Lac-Saint-Jean lancent deux nouveaux produits cette semaine, soit une tarte et un sac de bleuets sauvages biologiques.
Photo courtoisie Les Délices du Lac-Saint-Jean lancent deux nouveaux produits cette semaine, soit une tarte et un sac de bleuets sauvages biologiques.

Coup d'oeil sur cet article

Un an après leur passage à l’émission Dans l’œil du dragon, les transformateurs de bleuet sauvage de Délices du Lac-Saint-Jean sont sur le point de séduire la province avec deux nouveaux produits.

De la rue principale d’Albanel, Émilie Gaudreault, sa sœur Marie-Soleil et sa mère Lisette s’apprêtent à conquérir le Québec avec une nouvelle gamme de produits surgelés. Dès aujourd’hui, on retrouvera dans tous les magasins Sobey’s du Québec une tarte et un sac de bleuets sauvages produits par l’entreprise familiale.

«Ça fait longtemps qu’on avait l’idée de lancer ces produits», explique une des propriétaires de l’entreprise familiale, Émilie Gaudreault.

L’occasion s’est présentée en janvier dernier. Après une année 2016 occupée en raison d’un passage à l’émission Dans l’œil du dragon, la mère et ses deux filles ont reçu un autre appel des producteurs.

«Ils voulaient faire un suivi, un an après. On venait juste de prendre un peu de repos, mais c’était une occasion à ne pas manquer.»

Elles se sont alors remises au boulot. «Si on ne le faisait pas maintenant, on ne l’aurait jamais fait», raconte Mme Gaudreault en pensant à la naissance de ses nouveautés.

Les Délices du Lac-Saint-Jean lancent deux nouveaux produits cette semaine, soit une tarte et un sac de bleuets sauvages biologiques.
Photo courtoisie

TARTE SURGELÉE

Avec une pointe d’humour, Émilie Gaudreault raconte qu’il faut avoir du culot pour lancer une tarte aux bleuets dans la région. Tout le monde a sa propre recette. Et comme pour la sauce à spaghetti, c’est celle de notre mère qui est la meilleure.

La tarte qui sera vendue est celle de Lisette Paré, elle aussi copropriétaire. La recette a été légèrement modifiée et sera produite en collaboration avec une autre entreprise du Lac-Saint-Jean, Salaison Besson.

«C’est important pour nous de faire affaire avec des gens de la région. Nous sommes conscientes que nous ne pouvons pas tout faire seules.»

Ces nouveaux produits transformés permettront de consolider les six emplois de Délices du Lac-Saint-Jean et ceux des sous-traitants avec qui elle fait affaire.

UNE VRAIE PASSION

Chez les Gaudreault, le bleuet est une passion. Les trois femmes proviennent d’une famille de producteur de bleuets et sont de vraies amoureuses de ce petit fruit. «J’ai acheté ma première bleuetière quand j’avais 15 ans», explique Émilie Gaudreault.

La propriétaire de l’entreprise familiale confie avoir un amour inexpliqué pour ce petit fruit. Peu de régions au Canada ont un aliment qui fait partie de l’identité des habitants comme peut l’être le bleuet.

«Quand on n’est pas sorti souvent de la région, on a de la difficulté à voir sa richesse», dit celle qui songe encore à d’autres moyens de valoriser notre bleuet sauvage.