/opinion/columnists
Navigation

Et si Québec solidaire était l’avenir du PQ?

Et si Québec solidaire était l’avenir du PQ?
photo Joël LEMAY, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Jeudi dernier, je suis allé prendre un verre avec un député dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

«Je ne comprends pas pourquoi Jean-François Lisée­­ tient tant à s’allier avec Québec solidaire, m’a-t-il lancé. Non seulement ça n’intéresse pas les membres de QS, mais je suis sûr que le but de Gabriel Nadeau-Dubois­­ est d’attirer en son sein tous les séparatistes de gauche... Il veut que son parti remplace le PQ.»

LE PROCHAIN RENÉ LÉVESQUE?

Je suis sûr que mon interlocuteur a raison.

Pourquoi GND se contenterait de s’allier­­ avec un parti moribond alors qu’il peut le remplacer?

Le gars est jeune, il s’exprime bien, il est charismatique, ambitieux, il est propre de sa personne et il est perçu comme Le Grand Espoir de la gauche...

Et le PQ vient de lui donner ses lettres de noblesse en disant qu’il avait besoin de lui pour prendre le pouvoir!

Le gars serait fou de se contenter d’une simple alliance !

Il pourrait être le prochain René Lévesque­­!

Vous pensez que j’exagère? Abso­lument pas. Je suis sérieux.

Comprenez-moi bien: je suis loin de partager les idées de GND. Si j’étais Batman, le nouveau porte-parole de QS serait mon Joker! Mais je considère que ce serait une bêtise de le sous-estimer.

Et rappelez-vous: les gens qui ont 18 ans aujourd’hui avaient neuf ans lorsque le cours d’Éthique et culture religieuse a été implanté de force (par la ministre libérale Michelle Courchesne­­) dans les écoles publiques­­ du Québec.

Pour la majorité de ces jeunes, qui ont été nourris au petit lait multiculturaliste par ce formidable outil de propagande qui se fait passer pour un cours, tout ce qui est identitaire est raciste et fasciste.

Comme l’a dit Dalila Awada, membre de QS et poster girl des musulmanes­­ rigoristes (c’est-à-dire la minorité, celles qui portent le voile, mais qu’on voit partout dans les pubs et les magazines de mode parce que «ça fait cool»): «Pour les commu­nautés racisées au Québec, l’ennemi est double. Il s’incarne à la fois dans le néolibéralisme et dans le racisme. Le Parti québécois, aujourd’hui, porte en lui ces deux bêtes. »

C’est complètement fou, je sais.

Mais ça colle parfaitement avec ce qu’on apprend aux jeunes dans les écoles.

LE DOIGT DANS L’ŒIL

Jean-François Lisée se targue d’être un grand stratège.

Mais concernant son «alliance» avec Québec solidaire, il s’est mis le doigt dans l’œil jusqu’au coude.

Il a voulu s’allier avec un parti qui non seulement méprise tout ce qu’il représente, mais qui veut (et qui peut-être pourrait) le remplacer!

Le chef du PQ a beau faire des blagues sur les médias sociaux aux côtés d’un allié qui parle suédois ou norvégien ou danois, ça ne change strictement rien.

Pour la majorité des jeunes, il est vieux et dépassé. C’est la vie.

Et plus il penche à gauche, plus il perd les francophones d’un certain âge, qui ont le PQ tatoué sur le cœur, mais qui ne se reconnaissent pas dans le charabia surréaliste de Québec solidaire­­.

La Terre appelle Jean-François Lisée­­! Où êtes-vous, Monsieur Lisée?