/24m/city
Navigation

Appels d’offres pour la construction de quatre centres de traitement des matières organiques

Denis Coderre
Photo 24 Heures, Marie Christine Trottier Denis Coderre

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La Ville de Montréal a annoncé vendredi le lancement d’appels d’offres en vue de la construction de quatre centres de traitement des matières organiques (CTMO).

Ces premiers centres, qui seront en exploitation à compter de 2020, seront localisés dans les arrondissements de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et de Saint-Laurent ainsi que sur le territoire de Montréal-Est.

Dans les deux premiers cas, il s’agira de centres de compostage, alors que dans la ville liée de Montréal-Est le CTMO inclura un centre de biométhanisation et un centre pilote de prétraitement.

La Ville a indiqué que ces quatre premiers CMTO pourront transformer plus de 120 000 tonnes de déchets organiques par année à partir de 2020. Mais ils pourront éventuellement accroître leur volume, leur capacité totale de traitement étant estimée à 164 000 tonnes.

Un CTMO situé dans l’arrondissement de LaSalle s’ajoutera aux quatre premiers d’ici 2024, a précisé l’administration du maire Denis Coderre par communiqué. Constitué d’un centre de biométhanisation, ce dernier permettra alors à l’île de Montréal de traiter plus de 160 000 tonnes de déchets organiques chaque année. La capacité totale sera alors portée à 224 000 tonnes.

Le projet réalisé en deux phases coûtera 344 millions $, dont plus du tiers, soit 135,6 millions $, sera défrayé par Québec et Ottawa.

«Montréal est la première ville d'importance au Québec à franchir cette étape dans l’implantation de CTMO. L’édification par la Ville de ses propres installations de traitement des matières organiques s'imbrique dans une vision large qui vise l’atteinte d’une autonomie régionale en matière de gestion des matières organiques. La construction de ces quatre CTMO va permettre à Montréal de compléter une transition écologique qui bénéficiera aux générations futures», a dit le maire Denis Coderre.

Réduire les émissions de GES

La Ville souhaite ainsi réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

«Les centres de traitement des matières organiques (CTMO) de l’agglomération de Montréal produiront une quantité substantielle de compost et de biométhane, tout en permettant de diminuer la quantité de déchets enfouis. Il s’agit d’un réel projet de société qui repose sur la participation des citoyens et dont bénéficiera toute la population», a mentionné Réal Ménard, responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif.