/news/currentevents
Navigation

Coupable du meurtre de son ex et de ses beaux-parents

Anne-Katherine Powers a rencontré Shakti Ramsurrun sur un bateau de croisière sur lequel il travaillait. De ce coup de foudre est né un enfant avec lequel M. Ramsurrun voulait fuir après ses meurtres.
Photo d'archives Anne-Katherine Powers a rencontré Shakti Ramsurrun sur un bateau de croisière sur lequel il travaillait. De ce coup de foudre est né un enfant avec lequel M. Ramsurrun voulait fuir après ses meurtres.

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Un Gatinois a été reconnu coupable du meurtre de son ex et de ses beaux-parents vendredi, après trois jours de délibération.

Shakti Ramsurrun a été reconnu coupable du meurtre au premier degré de sa belle-mère, Louise Lebœuf, et de son beau-père, Claude Lévesque, qui l’hébergeaient. Selon les preuves présentées, il leur aura infligé respectivement 35 et 13 blessures à coup de couteau.

M. Ramsurrun a également été reconnu coupable du meurtre au deuxième degré de sa conjointe, Anne-Katherine Powers, avec qui les frictions devenaient quotidiennes.

Selon le scénario présenté par la Couronne, Anne-Katherine Powers a été tuée la première de 37 coups de couteau. Le jury a cependant jugé que l’acte n’était pas prémédité. Il s’est donc rangé du côté de la défense qui a plaidé la thèse de la «provocation».

Anne-Katherine Powers a rencontré Shakti Ramsurrun sur un bateau de croisière sur lequel il travaillait et ils ont eu un coup de foudre. La famille de Anne-Katherine Powers, selon la Couronne, a grandement contribué à faire entrer au pays Ramsurrun, originaire de l’île Maurice.

Mais rapidement, le couple s’est mis à battre de l’aile et la famille qui hébergeait Ramsurrun lui a demandé de partir, tout en acceptant qu’il reste le temps de se trouver un nouveau logis. Mais le 23 mai 2012, une chicane a éclaté et conduit au triple meurtre.

M. Ramsurrun a soigneusement nettoyé la scène du crime et il a pris les cartes de crédit de sa belle-famille ainsi que son passeport dans l’intention de quitter le pays avec l’enfant qu’il a eu avec Anne-Katherine Powers.

Soulagement

La Couronne s’est dite satisfaite du verdict.

«C’est quand même un drame qui connaît son aboutissement aujourd’hui. On accueille favorablement le verdict rendu par le jury», a déclaré le procureur de la Couronne Me Sylvain Petitclerc.

La fille de Claude Lévesque a poussé un soupir de libération en entendant le verdict du jury.

«Je me sens soulagée. C’est un processus qui a été très drainant. Il s’est excusé, mais ce qu’il a fait ne se pardonne pas», a dit Anne-Marie Lévesque.

Peines consécutives

La Couronne pourrait additionner les peines pour chacun des meurtres de Shakti Ramsurrun pour demander une peine de 60 ans de prison, une première en Outaouais.

«C’est la première fois qu’il y a cette possibilité. On va examiner la situation, voir si c’est approprié dans les circonstances. On a deux peines de prison à vie avec un minimum de 25 ans et une autre de prison à vie avec un minimum de 10 ans», a indiqué Me Petitclerc.

La décision à savoir si les peines seront cumulées sera débattue la semaine prochaine.