/news/politics
Navigation

Propos contre le bilinguisme en Ontario: un député progressiste-conservateur expulsé

Jack MacLaren - Carleton-Mississippi Mills
PHOTO ARCHIVES L'ex-député progressiste-conservateur provincial de l’Ontario de la circonscription de Carleton-Mississippi Mills, Jack MacLaren

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti progressiste-conservateur provincial de l’Ontario a expulsé dimanche un député de son caucus à cause de commentaires contre le bilinguisme.

Le député Jack MacLaren, qui représente une circonscription de la région d’Ottawa, s’est fait montrer la porte du parti par le chef Patrick Brown, qui en avait assez de ses frasques, a rapporté dimanche le  Toronto Star.
 
Une vidéo de 2012, diffusée par la station de radio CFRA, a été le déclencheur.
 
Dans cette vidéo, M. MacLaren, s'adressant à un électeur qui se plaint de devoir parler français pour obtenir un emploi dans la région d’Ottawa, dit qu’il est lui aussi d'avis que ces exigences sont injustes.
 
«Une fois de plus, Jack MacLaren a été pris à faire des commentaires qui sont inacceptables», a déclaré le chef Patrick Brown, selon ce que rapporte le  Toronto Star.
 
«Cette expulsion est définitive. Il ne sera pas candidat pour le parti aux prochaines élections», a ajouté M. Brown.
 
En Ontario, le Parti progressiste-conservateur forme l’opposition officielle à l’Assemblée législative.
 
L’année dernière, Jack MacLaren s’était attiré des réprimandes de son chef pour avoir fait des remarques sexistes lors d’une soirée organisée pour financer la recherche sur le cancer du sein.
 
En une autre occasion, il avait dit qu’il était risqué d’appliquer une politique de tolérance zéro envers les médecins qui abusent sexuellement de leurs patients.
 
Il représente la circonscription provinciale de Carleton–Mississippi Mills, dans l’ouest de la région d’Ottawa.