/opinion/columnists
Navigation

Le racisme anti-blanc, vous connaissez?

Coup d'oeil sur cet article

La scène se passe à Paris, mais elle pourrait se passer à Montréal aussi. Elle concerne le festival féministe NYANSAPO.

Précisions: il s’agit d’un festival afroféministe où, essentiellement, l’accès sera réservé aux femmes noires. Dans le jargon de l’extrême gauche, on appelle ça un festival non mixte.

Traduisons concrètement: les femmes blanches ne sont pas les bienvenues, les hommes blancs encore moins.

Exclusion

On les exclura sur la base de leur couleur de peau. Dehors!

Anne Hidalgo, la mairesse de Paris, a dénoncé l’événement à moitié, politiquement correct oblige.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se tient en France. En août 2016, un «camp d’été décolonial» interdit aux «Blancs» avait aussi causé le scandale. De tels événements se multiplieront. Ils trouvent même des défenseurs... au nom de l’antiracisme!

Que dirait-on d’un festival réservé aux «Blancs»? On s’en scandaliserait aussi, avec raison. Mais qui sont les «Blancs»? Qu’ont en commun les Russes, les Écossais, les Finnois, les Suédois, les Français et les Québécois, qu’on pourrait définir traditionnellement comme «Blancs»?

Ces peuples sont porteurs de cultures différentes. Par quelle perversion de l’esprit peut-on abolir leurs identités pour ne voir chez eux que des «Blancs»? On se permet même de les diaboliser sur cette base. Discriminer contre les «Blancs», c’est de la justice sociale!

La catégorisation raciale de l’humanité enferme chacun dans ses origines et réduit l’être humain au statut d’échantillon représentatif d’un groupe se définissant par la couleur de sa peau.

Le vrai racisme, il est là!

Extrême gauche

On pensait l’avoir vaincu, après ses crimes odieux. Il nous revient par l’extrême gauche, et les médias ont de la complaisance pour lui.

On a même le culot de le présenter comme un instrument d’émancipation. C’est le monde à l’envers.

Tous les racismes sont condamnables. Le racisme anti-noirs. Le racisme anti-asiatiques. Les autres racismes. Et même le racisme anti-blancs.