/opinion/columnists
Navigation

Têtes carrées

Coup d'oeil sur cet article

Si vous êtes le moindrement bisouneux bricoleur, vous devez absolument avoir une petite pensée pour Peter Robertson. Et si vous faites de gros travaux, cet été, ayez même une prière pour Peter qui, en 1909, a breveté la vis à tête carrée. Robertson, un gars de Milton, près des chutes Niagara en Ontario, était vendeur d’outils, mais lui aussi aimait bisouner. Un jour, en plantant une ancienne et déplaisante vis à tête plate, le tournevis a glissé et Robertson s’est ouvert la main. Plusieurs auraient garroché l’outil au bout de leurs bras ou pété une crise à la Martin Matte, mais pas Peter. Il a donc dessiné une vis dont l’empreinte à la tête ne permettrait plus de dérapage. Le succès fut instantané et tellement fort qu’il signa une entente avec la compagnie Fisher, la division de Ford qui usine les carrosseries. Ford avait réalisé que la simple vis à tête carrée lui permettait d’économiser deux heures de travail par bagnole sur la chaîne de montage. Soyons fiers, la vis à tête carrée est canadienne.

ET L’ÉTOILE

Par ailleurs, la vis à tête étoilée est américaine et elle est arrivée plus tard. On l’appelle aussi la vis Phillips parce qu’elle a connu son essor sous l’homme d’affaires Henry Frank Phillips, qui avait acheté l’invention de John P. Thompson. La vis Phillips a aussi connu ses premières heures de gloire dans le domaine de l’automobile alors qu’elle fut utilisée initialement sur les chaînes de montage chez General Motors pour la Cadillac 1936.

Avouez que la nôtre est meilleure. Trump ne veut peut-être pas de notre bois d’œuvre, mais il va continuer à prendre nos vis.

Est-ce qu’on a longtemps appelé les Canadiens anglais «têtes carrées» à cause de la fameuse vis qui est née près de Toronto? Sais pas!

TSÉ BEN

  • Tiger Wood a-t-il joué «saoul» la normale?
  • «Dérange-moi pas le matin, je suis toujours dans le jus...» (l’orange)
  • Ivana Trump ne veut pas aller habiter à la Maison-Blanche, elle n’aime pas la couleur.
  • Nouvelle forme de rodéo: faire du bixi dans les rues de Montréal.
  • Eugenie Bouchard a hésité avant d’aller à Roland-Garros... parce qu’il y avait le Festival de Cannes aussi en même temps.

À DEMAIN

C’était le sujet d’un gars qui prépare ses rénos.

 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.