/misc
Navigation

Constitution: les libéraux tenus dans l’ignorance

relations canadiennes
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Couillard et son ministre Jean-Marc Fournier ont pris tout le monde par surprise en annonçant la relance de discussions sur la Constitution, même les députés du caucus libéral.

Avant le dévoilement en grande pompe de la position nationale du gouvernement libéral, étayée dans un document de 200 pages devant servir de tremplin à une tournée au Canada, les élus n’avaient pas été mis dans le coup. Cette «surprise» a de nouveau provoqué la grogne de députés qui en ont soupé d’être tenus dans l’ignorance par le bureau du premier ministre.

Alors que Philippe Couillard parle d’un «moment historique» qui coïncide avec le 150e anniversaire de la fédération canadienne, ses députés ont appris l’existence de cette première politique «d’affirmation du Québec» dans les médias, qui en ont coulé des pans en soirée mercredi.

«À la fin du caucus jeudi, on nous a dit que ce serait présenté dans les heures suivantes. Alors je suis allé à la conférence de presse pour avoir le document», a confié l’un d’eux.

PAS CONTENTS

«Moi, je n’ai pas d’orgueil pour ces affaires-là, c’est Jean-Marc Fournier qui a fait son affaire tout seul, c’est correct. Mais y en a, tu sais, certains qui sont déçus de ne pas être ministres, d’être écartés de tout. Ils sont pas contents et l’ont fait savoir», a admis un autre.

Un député a roulé des yeux en abordant la centralisation des décisions au bureau du PM. «Ça m’a paru précipité. Faut que t’envoies des signaux un peu avant. Nous aussi, ensuite, on doit l’expliquer aux citoyens», a-t-il exprimé, ajoutant avoir reçu des appels à son bureau de comté.

Interrogé là-dessus, un ministre a haussé les épaules, affirmant que ce n’était assurément pas la raison pour laquelle il avait fait le saut en politique.

Est-ce que les élus seront assaillis de commettants dans les épluchettes de blé d’Inde estivales pour se faire expliquer comment ça marche, «Québécois, c’est notre façon d’être Canadiens»? Probablement pas.

Mais ironiquement, la «reprise du dialogue» à l’échelle du pays, chère au premier ministre, ne s’applique pas tout à fait à l’intérieur de l’équipe libérale.

 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.