/news/society
Navigation

Barack Obama s’amène à Montréal

Barack Obama s’amène à Montréal
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL |  Barack Obama prononcera une allocution à Montréal ce mardi 6 juin. Le 44e président des États-Unis sera de passage dans le cadre de la série «Leaders internationaux Bell» de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

C’est à 17 h qu’Obama s’adressera aux quelque 6000 personnes présentes au Palais des congrès de Montréal pour entendre le discours de l’ancien président des États-Unis. Le prix des billets variait entre 57 $ et 373 $.

L’allocution de Barack Obama sera retransmise en direct sur différentes chaînes télévisuelles, dont «TVA».

Sécurité spéciale

Selon le «98,5», la venue de cet invité de marque demande des mesures de sécurité exceptionnelles. Des dispositifs de sécurité semblables que ceux mis en place dans les aéroports seront utilisés pour l’occasion.

Il est donc suggéré aux détenteurs de billet d’arriver deux heures en avance, selon ce qui a été indiqué par les organisateurs à la station radiophonique.

Que ce soit avant ou après l’allocution du 44e président américain, il ne sera pas possible pour les convives de rencontrer Barack Obama.

«Beaucoup de gens, même ceux qui ont acheté des billets à très fort prix, veulent avoir leur selfie, par exemple. Or, ça n'arrivera pas. Ce sont des gens tellement sollicités qu'il faut établir ces cordons. C'est un peu comme les rock stars. Il faut essayer de protéger ces gens-là», a assuré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, en entrevue au «98,5».

D’autres gros noms

Au fil des ans, la Chambre a accueilli de nombreux conférenciers prestigieux dans le cadre de sa série «Leaders internationaux», notamment le président français Nicolas Sarkozy, le premier ministre français Manuel Valls, la secrétaire d’État américaine Hillary Rodham Clinton, le président américain Bill Clinton, le maire de New York Rudolph Giuliani, le président russe Mikhaïl Gorbatchev, le sénateur californien Arnold Schwarzenegger, le premier ministre britannique Tony Blair et le président américain George W. Bush.