/news/currentevents
Navigation

Meurtre de Thérèse Gauvreau: la police de Gatineau admet son erreur

Mario Harel, chef de police de la Ville de Gatineau.
CHARLES-ANTOIINE GAGNON/AGENCE QMI Mario Harel, chef de police de la Ville de Gatineau.

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | La police de Gatineau a reconnu qu’une erreur d’un employé a causé un délais de 31 minutes avant l’arrivée sur la scène du meurtre d’une dame de 83 ans.

Le 18 janvier dernier, un voisin de Thérèse Gauvreau a remarqué un comportement louche et inquiétant d’un individu qui rôdait près de sa maison. Il cognait sur les parois de la maison et paraissait déconnecté de la réalité. Il a contacté le 911.

Ça a pris plus de 30 minutes avant que les policiers arrivent sur place parce que l’employé a mal classé l’appel dans l’échelle des priorités et que tous les patrouilleurs étaient alors occupés sur des appels. À leur arrivée, ils ont découvert le corps inerte de Mme Gauvreau à l’intérieur du domicile.

Le chef du service de police de Gatineau, Mario Harel, a fait son mea culpa hier. «On en vient malheureusement à la conclusion qu’il s’agit d’une erreur humaine. Une erreur humaine qui, même si nous étions certifiés, que même si l’ensemble des personnes avait des études plus élevées, auraient pu arriver», a-t-il indiqué.

L’employé fautif a été licencié après avoir fait son erreur.

Personne n’a été capable de dire si Mme Gauvreau serait encore en vie si ça n’avait pas été de l’erreur du répartiteur.

Le service d’urgence 911 de Gatineau ne possède pas de certification du ministère de la Sécurité publique mais est est en voie de l’avoir.

«Nous sommes dans ce processus de certification depuis 2015», a affirmé M. Harel.

Le Journal a joint des membres de la famille de la victime, mais les Gauvreau se sont entendus pour ne donner aucun commentaire.

Pour sa part, le SPVG a annoncé l’embauche de 10 employés de plus à la centrale 911, l’investissement d’un million de dollars pour les infrastructures de sa centrale ainsi qu’un investissement de plus de 700 000 $ pour l’embauche et la formation des employés au poste 911 de Gatineau.