/lifestyle/food
Navigation

La bière blanche

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la saison estivale se pointe enfin le nez, les bières rafraîchissantes sont plus populaires que jamais. Parmi celles-ci, la bière blanche bénéficie d’un lien bien particulier avec le consommateur québécois qui l’a adoptée dès les années 1980.

4 bières blanches idéales pour l’été

Sein d’Esprit

Broadway, à Shawinigan

Photo courtoisie

 

Le nez : Poire, clou de girofle, banane

En bouche : Pain frais, épices, bulleuse et ­citronnée

Pourquoi c’est bon ? Acidulée juste ce qu’il faut et autrement ­assez fruitée et ­épicée pour demeurer savoureuse tout en étant rafraîchissante. Simple et ­efficace.


Mélodie

Jukebox, à Montréal

Photo courtoisie

 

Le nez : Fleurs, fruits tropicaux, grain

En bouche : Très florale, un brin sucrée et acidulée, délicatement amère

Pourquoi c’est bon ? L’ajout de houblon en quantité plus ­importante que les blanches traditionnelles est fait avec doigté et ne vole pas complètement la ­vedette. Désaltérante à souhait.


L’Archange

Bilboquet, à St-Hyacinthe

Photo courtoisie

 

Le nez : Bananes, blé frais, agrumes

En bouche : Plus ronde et en sucres que la moyenne des blanches, elle compense avec des notes épicées bien appuyées et des bulles vigoureuses

Pourquoi c’est bon ? D’un joyeux équilibre, elle bénéficie d’une agréable acidité qui ­accompagne ses arômes bien découpés pour la rendre très ­facile à boire.


Blanche de Chambly

Unibroue, à Chambly

Photo courtoisie

 

Le nez : Orange, coriandre, blé

En bouche : Équilibrée, aromatique, citronnée et très rafraîchissante

Pourquoi c’est bon ? Un classique maintes fois primé du répertoire d’Unibroue. C’est comme boire une bonne bouteille dans un café en ­Belgique.

Le saviez-vous ?

La bière blanche n’est pas réellement blanche, mais se fait historiquement décrire ainsi à cause de son apparence très voilée. Celle-ci découle ­notamment de l’ajout d’une importante proportion de blé, une céréale à haute teneur en protéines, en plus de l’orge qui est la principale céréale utilisée dans le monde brassicole.

♦ David Lévesque Gendron et Martin ­Thibault sont les auteurs de Les saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du ­premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires canadiens de Taste Canada et finaliste pour le prix Marcel-Couture. David est aussi copropriétaire de la Microbrasserie Vox Populi et Martin chapeaute la gamme Coureurs des Boires brassée chez Oshlag.