/news/currentevents
Navigation

Des voiliers en détresse dans l’Atlantique, secours de l’armée canadienne

NCSM
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Deux avions militaires et trois bateaux ont été envoyés vendredi dans l’Atlantique nord pour porter assistance à des voiliers en détresse qui participent à la Transat anglaise entre Plymouth (Angleterre) et Newport (États-Unis), ont annoncé les forces armées canadiennes.

Les conditions météorologiques sont particulièrement difficiles avec des creux de 10 à 15 mètres et des vents violents de 50 à 70 noeuds au large de Terre-Neuve-et-Labrador et la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique (FOIA) a répondu à des appels de détresse vendredi vers 19H00 GMT.

«Au moins un voilier a démâté» et d’autres ont leurs gréements ou leur coque endommagés, a indiqué la FOIA sur Twitter.

Une vingtaine de voiliers sont partis de Plymouth le 29 mai pour une classique des courses transatlantiques, et quelques voiliers ont déjà abandonné.

L’armée canadienne a envoyé un avion gros porteur C130 Hercules et un avion de surveillance maritime Aurora, ainsi que trois vaisseaux de la marine, selon la JOIA qui a également demandé à des navires de commerce sur zone de se dérouter.

Un avion de surveillance maritime P-3 Orion du Portugal participe également aux opérations d’assistance et deux navires de ravitaillement, a indiqué l’armée canadienne qui coordonne l’opération.

Les bateaux en détresse sont à environ 1600 km des côtes canadiennes.

La course est actuellement menée par l’Italien Andrea Mura sur «Vento di Sardegna», un monocoque de 50 pieds. Il se rapproche des côtes de la Nouvelle-Ecosse qu’il doit longer avant de gagner Newport (Nord-Est des États-Unis).