/sports/racing
Navigation

«J’ai été mieux préparé que lui»

Ocon croit que Stroll trouvera éventuellement la solution à ses problèmes

Grand-Prix du Canada
Photo Pierre-Paul Poulin Esteban Ocon, de Force India, s’élancera de la neuvième position sur la grille de départ.

Coup d'oeil sur cet article

Le Français Esteban Ocon a seulement 20 ans, et déjà, il accumule les résultats intéressants à sa deuxième saison en Formule 1. C’est tout le contraire de Lance Stroll, qui, d’après lui, est arrivé en Formule 1 avec un bagage inférieur au sien.

Reconnu dans les cercles de la F1 pour sa verve et son sourire perpétuel, le porte-couleurs de l’écurie Force India a toutefois offert samedi après-midi une explication tranchante pour justifier l’écart entre lui et le Québécois.

Le détenteur du 10e rang du classement des pilotes compte 19 points cette année, alors que Stroll a été blanchi au cours de ses six premières épreuves.

«Premièrement, j’ai plus d’expérience que lui, ce qui fait toute la différence. J’ai été mieux préparé que lui, j’ai effectué beaucoup d’essais avec des équipes importantes. Aussi, j’ai roulé et côtoyé plusieurs pilotes en F1 avant ça», a commenté Ocon, qui s’élancera en neuvième place au Grand Prix du Canada, dimanche après-midi.

Gagnant du championnat européen de Formule 3 en 2014 et ancien membre de la formation junior de F1 ­Lotus, le pilote de l’Hexagone croit néanmoins au talent de Stroll.

«Il trouvera la solution, c’est un bon pilote», a-t-il résumé.

Lutte derrière Mercedes et Ferrari

Auteur d’un chrono de 1 min 13,135 s durant le troisième segment des qualifications, Ocon a terminé juste derrière son coéquipier Sergio Perez et espérait un peu mieux.

«C’est la position où nous sommes. La Williams — de Felipe Massa — a été plus rapide que nous et la différence, ce fut les vibreurs. Il y a des bosses sur la piste et certaines équipes peuvent en prendre plus sans déstabiliser la voiture, a-t-il émis. La difficulté ici, c’est qu’il faut absorber les chocs pour éviter de se projeter sur les murs.

«En course, on imagine que ce sera compliqué d’aller chercher les Ferrari et les Mercedes. On a fini deux secondes derrière eux lors des qualifications. Quant aux Red Bull, on a seulement un écart de sept dixièmes et on pourrait être capable d’aller les chercher», a-t-il poursuivi, ajoutant que sa formation devrait adopter une stratégie d’un arrêt aux puits durant l’épreuve.

Bagarre à l’interne

De son côté, Perez s’est dit heureux de sa journée de travail qui s’est conclue par un tour rapide de 1 min 13,018 s.

«Nous avions un bon rythme et c’est bon d’avoir une bonne bataille avec Esteban, a-t-il dit. J’ai confiance de gagner quelques échelons même s’il y a les équipes de pointe et le reste du peloton. Nous devrons attaquer pour rattraper la Williams et les Red Bull. Massa demeure un pilote de qualité.»

«Si on continue de se pousser à être meilleurs, Sergio et moi, on composera une très bonne formation, a ajouté Ocon, qui souhaite obtenir de «gros points» en fin de semaine.