/news/currentevents
Navigation

Des sous-traitants de la mafia envoyés à l’ombre

Deux meurtres sont élucidés par les plaidoyers de cinq membres d’un gang de rue

Coup d'oeil sur cet article

«Jamais deux sans trois. Envoie le troisième. Je commence à y prendre goût...»

C’est le message texte enthousiaste qu’Olivier Gay expédiait à son patron après avoir participé à son deuxième meurtre en neuf jours, le 31 janvier 2013, au sein d’une bande de sous-traitants à qui la mafia montréalaise confiait ses règlements de compte.

Mais jeudi, Gay et quatre autres membres d’un gang de rue — Stanley Minuty, Kevin Tate, Léonard Faustin Étienne et Édrick Antoine — d’allégeance rouge se sont reconnus coupables de complot. Le premier écopera de 18 ans de pénitencier et les autres se retrouveront à l’ombre pour des périodes variant entre 16 et neuf ans si le juge Guy Cournoyer entérine les suggestions des procureurs, mercredi prochain.

Gay, 34 ans, est le seul membre du quintet à s’être avoué coupable de deux complots de meurtre, soit ceux de Gaétan Gosselin — le meilleur ami du caïd mafieux Raynald Desjardins — et de Vincenzo Scuderi, respectivement abattus les 22 janvier et 31 janvier 2013.

Les cinq agissaient sous la gouverne de Harry Mytil, qui était le chef du Unit 44 et décrit comme «le chef d’orchestre» de ces complots par le procureur de la poursuite, Me Louis Bouthillier.

Mytil aurait fait partie des accusés s’il n’avait pas été criblé de balles à son tour, trois mois après ces deux meurtres, payant ainsi de sa vie pour les bavures du gang qui ont permis au SPVM d’élucider ces crimes.

Témoin et caméra

Gaétan Gosselin
Photo courtoisie
Gaétan Gosselin

Gosselin, 69 ans, s’occupait des affaires de son ami Raynald Desjardins, lui-même incarcéré depuis décembre 2011 pour avoir comploté le meurtre de l’aspirant parrain Salvatore Montagna.

Desjardins avait tellement d’estime pour la victime que dans son testament, le caïd lui avait légué 100 000 $ et lui confiait la responsabilité de prendre soin de sa mère.

Gosselin sortait des sacs d’épicerie de son VUS en face de chez lui, à Montréal-Nord — il résidait dans une maison qui appartenait à la fille de Desjardins — quand Stanley Minuty l’a abattu sur le trottoir.

Le meurtre a cependant été filmé par une caméra de surveillance du domicile de Gosselin. Minuty a pris la fuite en compagnie d’Édrick Antoine, mais ce dernier avait pris son véhicule personnel, dont le numéro de plaque a été noté et transmis aux policiers par un passant, permettant à ces derniers de procéder à leur arrestation le soir même.

Les enquêteurs ont alors saisi les téléphones cellulaires des deux suspects, donnant accès au SPVM à une série de textos incriminants entre tous les accusés et leur chef Mytil sur la préparation du crime et leur filature de la victime.

« 10-4 »...

Vincenzo Scuderi
Photo courtoisie
Vincenzo Scuderi

Puis, le 31 janvier 2013, Gay, qui n’avait pas encore été épinglé, a liquidé Vincenzo Scuderi, assis derrière le volant de son véhicule devant son domicile à Saint-Léonard.

Scuderi était un associé du chef mafieux Giuseppe «Ponytail» De Vito. Ce dernier était alors en guerre avec le clan Rizzuto et s’était ligué avec le caïd Desjardins. De Vito est mort empoisonné au cyanure l’été suivant.

«10-4», a écrit le tireur dans un message texte envoyé à Mytil pour l’aviser que le contrat sur Scuderi avait été exécuté.

«L’enquête n’a pas permis de déterminer avec certitude l’identité des commanditaires de ces meurtres», a mentionné Me Bouthillier, en ajoutant que certains éléments «flous» dans la preuve ont incité les parties à négocier des ententes sur l’accusation de complot pour éviter un «long et coûteux» procès pour meurtre en 2018.

 

Ce qu’ils ont dit

«Dans la religion catholique à laquelle ma famille appartient, il y a un commandement qui dit: “Tu ne tueras point.” Alors ceux qui le font méritent un châtiment.»

«J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, mais ça ne me ramènera jamais mon Gaétan. Hélas.

- Linda Gosselin, conjointe de Gaétan Gosselin

 


«Il est mort traqué, il n’avait que 69 ans. Il ne méritait pas ça. Encore aujourd’hui, la plaie est ouverte.»

- Agathe Gosselin, sœur de Gaétan Gosselin

 


«Vincenzo a été tué de sang-froid par un individu n’ayant aucun respect pour la vie humaine. Cet individu a commis un acte incompréhensible et d’une lâcheté sans nom. Il ne devrait plus jamais avoir le privilège de marcher librement en ce monde.»

«Vincenzo était un homme spécial. C’était mon frère et aussi mon meilleur ami. À cet individu qui l’a assassiné et à ses complices, nous vous souhaitons une longue et misérable existence qui sera hantée à jamais par les vies que vous avez détruites.»

- Gino Scuderi, frère de Vincenzo Scuderi