/news/currentevents
Navigation

Intoxiqués au crack, ils ont tué un couple

Les familles des victimes n’ont pas accepté les excuses des deux meurtriers, qui ont plaidé coupables

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Un couple intoxiqué au crack qui a tué une mère de famille et son conjoint alors qu’un enfant se trouvait dans la résidence a tenu à s’excuser aux familles des victimes, tout en plaidant coupable mardi.

Le 6 janvier 2014 à Gatineau, Sonia Vilon et son conjoint, René Samson-Vonrichter, se sont rendus chez Travis Votour et sa copine, Amanda Trottier, munis d’une arme à feu pour régler une affaire de drogue, sans toutefois, selon les accusés, avoir l’intention de tuer.

Amanda Trottier et Travis Votour ont été assassinés le 6 janvier 2014 dans le secteur d’Aylmer, à Gatineau, à la suite d’une histoire de drogue qui a mal tourné.
CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES
Amanda Trottier et Travis Votour ont été assassinés le 6 janvier 2014 dans le secteur d’Aylmer, à Gatineau, à la suite d’une histoire de drogue qui a mal tourné.

Mais le couple avait consommé du crack et les choses ne se sont pas passées comme prévu. Un premier coup de feu a été tiré. Samson-Vonrichter aurait ensuite pris l’arme et abattu Travis Votour de deux balles. L’enfant, qui se trouvait à l’étage, a été épargné.

Les deux accusés ont plaidé coupables, mardi, au palais de justice de Gatineau, et se sont excusés, mais ça n’a pas ému les familles des victimes.

Prison à vie

«Non, je n’accepte pas les excuses. Ce sont toutes des menteries. Ils [les accusés] s’en sont sauvés, probablement car ils ont eu un deal [entre la défense et la Couronne]. Ça ne m’a pas touchée», s’est exclamée la mère d’Amanda Trottier, Victoria Lebrasseur, à la suite du prononcé de la peine.

Vilon a écopé d’une sentence de 12 ans de prison pour deux homicides involontaires. Quant à Samson-Vonrichter, il a reçu une peine de prison à vie sans possibilité de libération avant 15 ans pour meurtre au deuxième degré et homicide involontaire.

La tante de Travis Votour a lu une lettre aux deux criminels, qui attendaient le verdict la tête basse.

«Travis était un homme heureux, jovial, qui aimait la nature et aller pêcher [...] Vous avez pris deux vies, mais je me console et vous remercie, car vous avez gardé la vie sauve à l’enfant», a écrit Christine Votour Bennett.

« Un cauchemar »

Les parents d’Amanda Trottier ont aussi adressé un mot aux meurtriers alors que la famille était en larmes dans la salle.

«C’est un cauchemar, le pire cauchemar d’un parent. Les mois ont passé et je n’étais toujours pas capable de dormir, de manger, avec toujours à l’esprit que ce n’était qu’un mauvais rêve et que j’allais me réveiller. J’ai le coeur en miettes», a lancé Mme Lebrasseur.

«J’aimerais pouvoir revenir dans le temps [...] Mes actions ont blessé plusieurs personnes. Vous avez perdu votre fille et sa fille a perdu sa mère. Personne ne m’a forcé à commettre ces actes et je m’excuse pour les coeurs que j’ai brisés», a dit Samson-Vonrichter aux parents d’Amanda Trottier.