/lifestyle/food
Navigation

Des bières roses, mais pas bonbon

Coup d'oeil sur cet article

Si les ventes de vins rosés explosent en été, il en va de même avec la popularité des bières rosées. Souvent, celles-ci tirent leur séduisante couleur de l’ajout d’un fruit. Si l’apport coloré d’une fraise est minimal, celui de la griotte ou de la framboise peut donner une bière d’un rose éclatant.

Quelques bonnes bières

Rosée d’hibiscus

Dieu du Ciel! ­­à ­Saint-­Jérôme et Montréal

Photo courtoisie

 

Le nez: Floral, fruité, frais

En bouche: Pain frais, fleurs blanches, fruits rouges, ­j­uteux et acidulé

Pourquoi c’est bon: C’est ici de l’hibiscus qui confère la couleur et les arômes particuliers à cette bière rafraîchissante. L’intégration est remarquable et fait d’elle l’une des bières les plus populaires de l’impressionnant portefeuille de Dieu du Ciel !


Sour French Kiss

Charlevoix, à Baie-Saint-Paul

Photo courtoisie

 

Le nez: Jus de canneberges

En bouche: Acidulée et bien vive, juteuse à souhait

Pourquoi c’est bon: Impressionnant équilibre dans ce jus de canneberges du monde de la bière, d’une grande facilité à boire et disposant d’un savant dosage ­d’acidité, relativement aux sucres.


Éphémère

Sureau Unibroue, à Chambly

Photo courtoisie

 

Le nez: Floral, ­épicé, petites baies

En bouche: ­Confiture, ­acidité fine, fleurs blanches, fruits rouges

Pourquoi c’est bon: Une élégante complexité se dégage de cette belle réussite, une de nos favorites de la gamme Éphémère.


La Crique

À la Fût, à Saint-Tite

Photo courtoisie

 

Le nez: Citron, blé, cerise

En bouche: Pain frais, épices, ­douceur, cerises, ­acidité citronnée

Pourquoi c’est bon: Ici, les ­cerises (griottes plus ­précisément) sont intégrées en ­subtilité sans voler toute la vedette de la bière blanche de base. Ceux qui recherchent un équilibre entre le jus de fruits et la bière pourront apprécier davantage.

Le saviez-vous ?

Ajouter des fruits à la bière ne date pas d’hier. À une échelle commerciale, certains brasseurs belges font même des bières aux fruits acidulées leur spécialité. Ces bières de spécialité, appelées lambics, s’attirent ­aujourd’hui les éloges des amateurs de par le monde, après être passées près de l’extinction.

♦ David Lévesque Gendron et Martin Thibault sont les auteurs de Les ­saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires canadiens de Taste Canada et ­finaliste pour le prix Marcel-­Couture. David est aussi copropriétaire de Microbrasserie Vox Populi.