/finance/news
Navigation

Faire de l’argent avec ses espaces vides

Faire de l’argent avec ses espaces vides
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La saison des ventes de garage vient de terminer. Vous avez ainsi peut-être pu libérer quelques pièces en faisant un maigre revenu au passage. Avez-vous toutefois pensé à tirer un profit de ces espaces nouvellement libres en les louant à ceux qui manqueraient d’espaces d’entreposage ?

Ce n’est un secret pour personne, l’espace en milieu urbain devient une ressource de plus en plus rare et coûteuse. Les espaces de stationnement se font rares. Pour ceux qui détiennent de précieux espaces, il s’agit donc d’une occasion en or de faire quelques dollars.

Le Airbnb de l’entreposage

Il existe probablement une entreprise qui se targue d’être le Uber ou le Airbnb de chaque domaine. Pour l’entreposage, c’est une entreprise de Montréal qui se démarque depuis plusieurs mois. Sharebee permet aux gens ayant de l’espace de stockage ou de stationnement de les mettre en location via sa plateforme. À ce jour, ce sont plus de 400 emplacements qui y sont mis à la disposition de ceux qui au contraire, manquent d’espace.

Comment ça fonctionne ?

Le concept suit le principe de Airbnb, en plus simple. Ici, pas besoin de permis hôtelier, de changer les draps ou d’orienter vos visiteurs dans la ville. Vous vous contentez de créer un compte, d’afficher quelques photos de l’espace disponible, d’indiquer s’il est intérieur ou extérieur, chauffé, accessible en tout temps, sécurisé, etc. et le tour est joué ! Les gens du voisinage pourront maintenant louer l’espace directement sur la plateforme et venir y entreposer leurs souvenirs d’enfance, meubles de jardin et autres.

Qui louerait mon vieux garage ?

Selon Sharebee, la plupart des espaces sont loués par des gens habitant ou travaillant dans le quartier qui préfèrent garder leurs possessions à proximité de chez eux. Le fait d’entreposer chez quelqu’un est également perçu comme un avantage, votre présence diminuant le risque psychologique de se faire voler en comparaison avec les entrepôts commerciaux qui sont de plus souvent loin des aires résidentielles.

L’utilisation va de l’entreposage temporaire suite à un sinistre au stationnement d’un bateau pendant l’hiver ou à l’ajout de places de stationnement près du bureau pour de nouveaux employés. Bref, votre sous-sol peut facilement faire l’envie du voisinage à votre insu !

Aspects administratifs

Tous les biens entreposés chez vous dans le cadre d’une location réalisée sur Sharebee sont pour le monde sous votre responsabilité en cas de perte ou de vol. Par contre, il semble que la plateforme tente présentement d’inclure l’assurance des biens dans ses frais de services, ce qui devrait prochainement vous fournir une paix d’esprit additionnelle.

Le service est également entièrement légal. Celui-ci ne requiert en effet aucun permis municipal ou autre. De plus, Sharebee compte facturer les taxes aux locataires pour vous sous peu. Il s’agit donc d’un service clé en main pour vous initier à la populaire économie du partage.

Avis aux petites entreprises !

Les services de Sharebee représentent aussi une source de revenus intéressante pour les petites entreprises devant louer une superficie trop importante pour leurs propres besoins. Ainsi, ces entreprises peuvent maintenant rentabiliser davantage leur espace le temps de croître suffisamment pour l’occuper elles-mêmes.

Bon ménage !

Conseils

♦ Prenez le temps d’observer vos habitudes et votre espace. Avez-vous un endroit où quelqu’un pourrait prendre avantage à entreposer du matériel en toute sécurité ?

♦ Évaluez votre quartier. L’espace et les stationnements commencent-ils à s’y faire rares ?

♦ Mettez vos limites. Décidez de ce que vous acceptez de stocker.

♦ Lancez-vous pour une courte durée, question de voir si le gain vaut l’espace sacrifié.