/finance/business
Navigation

Sears Canada pourrait se placer bientôt à l’abri de ses créanciers

Le détaillant Sears Canada pourrait très prochainement se placer à l’abri de ses créanciers, avance l’agence de presse financière Bloomberg.
Photo d'Archives Le détaillant Sears Canada pourrait très prochainement se placer à l’abri de ses créanciers, avance l’agence de presse financière Bloomberg.

Coup d'oeil sur cet article

Le détaillant Sears Canada pourrait très prochainement se placer à l’abri de ses créanciers, avance l’agence de presse financière Bloomberg.

De cette façon, Sears Canada pourrait alors procéder à une vente ordonnée de ses actifs «morceau par morceau».

Sears Canada détient encore beaucoup d’actifs immobiliers un peu partout au pays ayant une certaine valeur.

Or, ce sont les baux signés avec d’importants propriétaires de centres commerciaux qui poseraient problèmes, soutient Bloomberg.

La semaine dernière, Sears Canada a indiqué que ses problèmes financiers «jettaient un doute sur sa capacité à poursuivre son exploitation» au pays où le détaillant détient 95 magasins et emploie plus de 16 000 travailleurs (dont 3000 au Québec).

Une restructuration de Sears Canada signifierait de nombreuses fermetures de magasins et des mises à pied massives d’employés.

Pertes colossales

Depuis 2012, Sears Canada a enregistré des pertes d’exploitation combinées de 10,5 milliards $.

Sears Canada dit être «aux prises avec un contexte très difficile et des flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation négatifs au cours des cinq derniers exercices».

Au dernier trimestre terminé le 29 avril, Sears Canada a déclaré une perte nette de 144 millions $ sur des revenus de 505,5 millions $ (-15 %).

Pour ses besoins immédiats, Sears Canada dit être à la recherche de 175 millions $. Or, sa capacité financière ne lui permet que d’emprunter 109 millions $.

Sears Canada dit avoir retenu les services de BMO Marchés des capitaux et la firme d’avocats Osler, Hoskin & Harcourt pour la conseiller dans ce processus.