/news/health
Navigation

Test prénatal «révolutionnaire» offert à Québec

Une clinique privée propose le test Optimo, d’une précision inégalée, dès le début de la grossesse

Il serait souhaitable que le test prénatal Optimo soit un jour accessible dans le réseau public, selon le Dr Emmanuel Bujold, chercheur spécialisé dans ce domaine au CHU de Québec.
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE Il serait souhaitable que le test prénatal Optimo soit un jour accessible dans le réseau public, selon le Dr Emmanuel Bujold, chercheur spécialisé dans ce domaine au CHU de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

La clinique privée OVO offre désormais à Québec le test prénatal Optimo, qui permet le dépistage de la trisomie 21 dès le début de la grossesse, et ce, avec une précision inégalée.

«Dans les dix dernières années, il y a eu beaucoup d’avancées au niveau du dépistage prénatal, incluant l’échographie, les marqueurs sanguins chez la femme et l’étude de l’ADN fœtale dans le sang de la mère. Optimo est la combinaison de ces technologies en un seul test. C’est révolutionnaire pour la pratique médicale», signale le Dr Emmanuel Bujold, chercheur spécialisé dans le domaine, au centre de recherche du CHU de Québec.

Avantage indéniable, selon le Dr Bujold, ce test peut être fait au premier trimestre de grossesse, comparativement aux autres tests de dépistage pour lesquels il faut attendre à la mi-grossesse.

Test très fiable

Le test Optimo consiste en une échographie (couverte par le régime public) et une prise de sang. Des coûts de 395 $ sont exigés pour les analyses sanguines.

«Optimo offre un taux de détection de 98 % pour la trisomie 21, avant la fin du 3e mois de grossesse, en plus du dépistage de la trisomie 13 et 18, ce qui évite à la future maman d’angoisser jusqu’à la 20e semaine de grossesse», souligne le Dr Bujold.

Les résultats sont transmis à la future mère par courriel en trois jours ouvrables et un rapport est acheminé à son médecin. Le test Optima peut détecter les principales anomalies chromosomiques présentes dès le début de la grossesse. Il permet aussi de déceler d’autres anomalies, comme les malformations cardiaques graves.

Moins d’amniocentèse

L’échographie à 20 semaines de grossesse demeure indiquée, note le Dr Bujold. Élément non négligeable, Optimo permet de réduire le recours à l’amniocentèse, qui entraîne la perte du fœtus dans un cas sur 200.

La clinique OVO est seule au Québec à offrir le test Optimo. Celui-ci est accessible depuis avril 2016 à Montréal. À Québec, OVO a une entente de partenariat avec Clinix, à Place de la cité.

Le risque de trisomie 21 est de 1 sur 1000 naissances, lorsque la femme est âgée de 25 ans. Il augmente à 1 sur 300 naissances, à 35 ans, et à 1 sur 60 naissances, à 40 ans.