/news/currentevents
Navigation

Un pilote survit à deux écrasements d’avion

Il avait aussi eu un accident avec Gaston Lepage

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARIE-MADELEINE | Le pilote dont l’avion s’est écrasé jeudi en Montérégie avait déjà survécu à l’écrasement d’un hydravion il y a cinq ans en compagnie du comédien Gaston Lepage.

Mario Janelle, un pilote expérimenté, a décollé de l’aéroport de Saint-Hyacinthe, jeudi vers 14 h 30, avant de s’écraser moins d’une minute plus tard, à Sainte-Marie-Madeleine, dans le stationnement de l’entreprise Alliance Semex, situé à une centaine de mètres de la piste de l’aéroport.

Blessures légères

L’homme a réussi à s’extirper de la carcasse de l’avion. Il a marché jusqu’à une voiture avant d’être transféré en ambulance vers un hôpital. Il aurait subi une blessure légère à une épaule.

D’après un voisin, M. Janelle a été chanceux que l’avion n’ait pas eu le temps de prendre beaucoup de vitesse.

«Je l’ai entendu partir et je suis sorti. Je savais qu’il y avait quelque chose qui clochait, l’appareil faisait un drôle de bruit et c’est rarement bon signe dans ce temps-là», a expliqué Alain Nantel, qui pilote des avions depuis 34 ans et qui a vu le petit aéronef s’écraser quelques secondes après le décollage.

Deuxième accident

L'accident de 2012 en Haute-Mauricie.
Photo d'archives
L'accident de 2012 en Haute-Mauricie.

Selon nos informations, ce n’est pas la première fois que ce pilote est impliqué dans un tel accident. En juin 2012, M. Janelle était aux commandes d’un hydravion du même type (Wilga) qui s’est écrasé près de Wemotaci, en Haute-Mauricie. Lui et son passager, le comédien Gaston Lepage, n’avaient pas été blessés gravement.

L’accident d’hier après-midi aurait été causé par une fausse manœuvre du pilote, selon les premiers éléments d’enquête, dévoilés par la porte-parole de la Sûreté du Québec Audrey-Anne Bilodeau.

– En collaboration avec Catherine Montambeault et Agence QMI