/entertainment/shows
Navigation

Dame Nature sauve la fête nationale

Coup d'oeil sur cet article

Dame Nature s’est montrée clémente, hier soir, ­mettant fin à ses caprices juste à temps pour le ­spectacle de la fête nationale à Montréal. Les ­festivaliers ont beau avoir été moins nombreux que l’année dernière, ils ont tout de même célébré avec fougue et passion sur la place des Festivals.

On aurait presque pu entendre un soupir de soulagement collectif traverser la rue Jeanne-Mance quand les festivaliers ont pu ranger leurs parapluies après une féroce averse. Les cieux se sont dégagés quelques instants seulement avant que Guillaume Lemay-Thivierge et ses invités (Patrice Michaud, Charlotte Cardin, Philippe Brach, La Bronze et Gardy Fury) ne débarquent sur scène, entonnant Le Blues d’la métropole.

Déjà, le ton était donné. Bien en voix, les artistes du grand spectacle de la fête nationale à Montréal allaient nous servir certains des titres les plus marquants de l’histoire du Québec. On en a bien vite eu la preuve avec un medley d’ouverture ratissant large (de Félix Leclerc à Ariane Moffatt). En quelques instants seulement, les drapeaux bleu et blanc se sont ­brandis et sont, dans la plupart des cas, restés au-delà de la foule toute la soirée.

Dubois maître chez lui

Le premier véritable temps fort de la soirée a tout de même été l’arrivée de Claude Dubois, accueilli en véritable rockstar par une foule particulièrement chaleureuse. Le chanteur s’est montré à la hauteur des attentes, enchaînant ses Chasse-­galerie, Comme un million de gens, Besoin pour vivre et Femme de rêve avec autant d’aplomb que de sensibilité. Impossible de rester indifférent.

Plusieurs artistes ont également profité de l’occasion pour piger dans leurs répertoires respectifs, plus contemporains. Les échardes de Charlotte Cardin, Bonne journée de Philippe Brach et Mécaniques générales de Patrice Michaud ont donné lieu à de beaux moments où les fans ont uni leurs voix à celles des artistes de la nouvelle génération.

Les caprices de Dame Nature, en début de soirée, ont beau avoir découragé certains spectateurs, la foule a tout de même réussi à s’étendre d’un bout à l’autre de la place des Festivals au fur et à mesure que le spectacle progressait sur la scène érigée au coin des rues Jeanne-Mance et De Maisonneuve.

Robert Charlebois en fin de soirée

Au moment d’aller sous presse, on attendait toujours ­l’arrivée sur scène de Robert Charlebois. Le chanteur était attendu en fin de soirée pour offrir certains de ses plus grands succès tels que J’t’aime comme un fou en duo avec Gardy Fury et Entr’deux joints avec Patrice Michaud et Philippe Brach. On a tout de même eu un aperçu de ces numéros, franchement bien rodés, en après-midi lors des toutes dernières répétitions.

La soirée allait finalement se terminer avec Ordinaire, Je reviendrai à Montréal, puis Quand les hommes vivront d’amour, hymne de Raymond Lévesque livré à l’unisson par tous les artistes en clôture.

Le spectacle de la fête nationale à Montréal sera diffusé ce soir à 20 h sur les ondes de Radio-Canada.