/news/education
Navigation

Où seront rendus ces 12 jeunes diplômés dans cinq ans?

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas anodin si les finissants qui lâchent leur fou sur cette photo sont si peu nombreux. L’école Pierre-Dupuy est une des plus mal aimées de Montréal. Elle a si mauvaise réputation que la plupart des jeunes du quartier ont choisi de s’inscrire ailleurs. Mais pas eux.

Le Journal a voulu faire le portrait de ces jeunes dont on ne parle jamais. Ceux qui ont réussi à terminer leur secondaire dans le quartier Centre-Sud, l’un des milieux les plus défavorisés de l’île. De cette école publique sortent cette année des jeunes allumés, francs et convaincus de leur potentiel. Ils veulent devenir avocat, médecin, thérapeute, diplomate, enseignant.

Comment s’adapteront-ils au cégep? Combien iront à l’université? Combien auront des enfants?

«Je voudrais devenir populaire mondialement dans un domaine en médecine, devenir une sommité», dit l’ambitieux Aram Mansouri, 17 ans.

Tous cégépiens

Sur la quinzaine de finissants de la cohorte, 12 ont accepté de participer, de se confier sur leurs forces et leurs faiblesses, leurs rêves et leurs angoisses. Tous commenceront le cégep dès l’automne prochain, sauf deux qui devront terminer un cours afin d’avoir leur diplôme d’études secondaires avant d’être acceptés au collégial.

Il y a cinq ans, le groupe était composé d’une trentaine d’élèves. Plusieurs ont déménagé, redoublé ou ont été transférés dans des classes spéciales ou dans une école pour adultes.

À la base, plus de 75 % des adolescents du secteur vont au privé ou dans une école à vocation plus loin de chez eux. Il s’agit du plus haut taux de la Commission scolaire de Montréal. Des rumeurs de fermeture ont déjà couru.

«Mes amis me disaient: ouache! C’est tellement violent [comme école], plein de gangs et de drogue, se souvient Mylie-Anne Laurin Quezada. Mais non, ici tout le monde s’entraide.» Les élèves ont plutôt trouvé un petit lieu très calme où tout le monde se connaît. «Je ne dirai jamais à quel point Pierre-Dupuy est une bonne école», abonde Marion Caucanas.

Finie, l’époque « rock and roll »

«Il y a une réputation qui colle à cette école», explique Isabelle Champagne, directrice de la maison de jeunes Quinka-Buzz. Jusque dans les années 1990, le quartier comptait beaucoup de motards, selon la légende. Mais depuis son arrivée comme intervenante en 2001, la réputation «rock and roll» de l’école n’est plus du tout fondée, estime-t-elle.

Et la drogue, y en a-t-il plus qu’ailleurs? Au contraire, répondent les élèves. «Ben non, on est trop pauvres pour ça», ironise Thierry Trudel Valcour, 18 ans.

 

Le projet

  • 12 participent au projet du Journal sur 17 élèves de 5e secondaire
  • 10 vont au cégep l’automne prochain
  • 2 termineront un cours pour avoir leur diplôme

Leurs emplois d’été

  • Sauveteurs
  • Accompagnatrice d’un enfant handicapé dans un camp de jour
  • Commis dans un Couche-Tard
  • Cuisinière dans un food truck
  • Caissière chez PFK
  • Bénévolat à l’hôpital Notre-Dame

L’ÉCOLE PIERRE-DUPUY

  • 302 élèves
  • 18 groupes incluant les classes spéciales
  • 61% des élèves viennent du quartier
  • 76% des jeunes du secteur choisissent de s’inscrire ailleurs

 

Rafiul Haque

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Jimmy Lam

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Aram Mansouri

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Pierre-Paul Poulin

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Thierry Trudel Valcour, Jasmine Trudel Valcour et Zayane Valcour

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Eugénie-Laurence Fafard-Drareni

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Mylie-Anne Laurin Quezada

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Marguerite Pembe Kibangou

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Marion Caucanas

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Bianca Goudreault Beaupré

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article

 

Leila Chavez Rancourt

dossier sur l'école Pierre-Dupuy
Photo Dominique Scali

Cliquez ici pour consulter l'article